La Poupée tyrolienne  –  Georges Denola  –  1912

Fiche générale

  • Titre de travail : Le Fabricant d'automates
  • Numéro de film : 4907
  • Genre : Comédie
  • Production :Société cinématographique des auteurs et gens de lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Georges Denola
  • Interprètes : Léon Bernard (Hortensius Hauff)
    Henry Houry (Aristide Borthe)
    Émile Milo (Müller)
    Suzanne Goldstein (Frida)
  • Scénario :Edmond Bureau Guéroult

Production

  • Titre de travail : Le Fabricant d'automates
  • Production :Société cinématographique des auteurs et gens de lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Georges Denola
  • Scénario :Edmond Bureau Guéroult
  • Interprètes :Léon Bernard (Hortensius Hauff)
    Henry Houry (Aristide Borthe)
    Émile Milo (Müller)
    Suzanne Goldstein (Frida)

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Comédie
  • Métrage : 290 m
  • Code télégraphique : Perméable

RÉSUMÉ

Un ingénieur, Hortensius Hauff, a créé un type d’automate qui a toutes les apparences de la vie. Le millionnaire Aristide Borthe, en apprenant la nouvelle de la sensationnelle invention, veut se rendre acquéreur d’une de ces étonnantes figurines. L’ingénieur se met aussitôt à l’oeuvre ; sa fille Frida lui sert de modèle et un véritable chef-d’oeuvre sort bientôt de ses mains artistes. Mais l’ouvrier Müller aime la jolie Frida et demande sa main. Hortensius la lui refuse avec hauteur et Müller, pour se venger, brise l’automate. Désespoir d’Hortensius pour qui la perte de son oeuvre entraîne en même temps la perte d’une véritable petite fortune que lui avait promise Aristide Borthe. Aussi, accepte-t-il l’offre de Frida qui lui propose de prendre la place du mannequin. Le millionnaire, enchanté de son acquisition, ne se lasse pas d’admirer Frida, en qui il croit voir une merveilleuse poupée mécanique, lorsqu’une lettre de Müller vient le détromper et lui apprendre la vérité. Cependant, la vengeance de Müller n’atteindra pas son but. Aristide Borthe, las d’une vie solitaire, ne peut plus se passer de sa poupée vivante. Il épousera la fille d’Hortensius Hauff.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal n°186, 16.3.1912

Sujet dans le Bulletin Pathé n°6

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 22 au 28.3.1912

Date de la publication électronique :15 janvier 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004