L'Industrie de la soie au Cambodge   –  1912

Fiche générale

  • Numéro de film : 4910
  • Genre : Scène d'industrie
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Production

  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène d'industrie
  • Métrage : 205 m dont 153 en couleurs
  • Code télégraphique : Péronier

RÉSUMÉ

Cette vue documentaire nous montre, avec un intérêt soutenu, les différentes phases de l’élevage des vers à soie. Du cocon, gardé de l’année précédente, sort le papillon : c’est le bombyx du mûrier. Quelques jours après l’éclosion, les couples sont formés en vue de la ponte. Chaque femelle est isolée dans un godet pour que les oeufs qu’elle va pondre soient facilement recueillis. Chaque femelle pond un petit tas d’oeufs ; au bout de quelques jours, il en sort de petits vers blancs que l’on nourrit de feuilles de mûrier. Vingt trois jours après l’éclosion, les vers à soie sont prêts à filer leur cocon. On les place sur des claies de bambou bien aérées où ils s’enveloppent peu à peu d’une tunique soyeuse. Douze heures après, le cocon est formé. Après avoir été jetés dans l’eau bouillante pour tuer la larve, les cocons sont triés et livrés au filage. Nous assistons au filage de la soie par des ouvriers cambodgiens. Elle est ensuite tissée sur un métier indigène et devient l’étoffe aux tons brillants dont est faite le sampot, vêtement des Cambodgiennes.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal n°190, 13.4.1912

Sujet dans le Bulletin Pathé n°10

Sortie : Théâtre Omnia, Rouen, 11 au 17.6.1912

Date de la publication électronique :19 January 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004