Le Pied de mouton  –  Albert Capellani  –  1907

Fiche générale

  • Autre titre : The Talisman or Sheep's Foot (an U.S. title)
  • Numéro de film : 1960
  • Genre : Féeries & Contes (9me Série)
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Albert Capellani
  • Directeur de la photographie : Segundo de Chomón

Production

  • Autre titre : The Talisman or Sheep's Foot (an U.S. title)
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Albert Capellani

Fiche technique

  • Photographie :Segundo de Chomón

Résumé et notes

  • Genre : Féeries & Contes (9me Série)
  • Métrage : 300 m dont 195 en couleurs ; 984.0 f.
  • Code télégraphique : Czar

RÉSUMÉ

  1. Le mépris
  2. Le talisman
  3. Le chant improvisé
  4. Le coffret enchanté
  5. Le chemin des gifles
  6. Les colonnes tournantes
  7. L’antre du sommeil
  8. La vengeance du méchant
  9. Le supplice de Tantale
  10. Apothéose

Don Lopez a une filleule, Léonora, qu’il destine à un riche seigneur, Nigaudinos, aussi niais qu’il est puissant. Mais Léonora s’est fiancée, à l’insu de son parrain, à son cousin Gusman. Celui-ci, désespéré du refus de Don Lopez, se jette sur son glaive. Mais la fée Primevère, qui lui veut du bien, intervient et lui donne, comme talis­man, le pied d’un mouton qu’elle sacrifie aux fées. Gusman éprouve aussitôt la vertu de son talisman. Ayant souhaité une monture, un escargot gigantesque s’avance, le prend sur sa coquille et le conduit, d’un pas de séna­teur, à la maison de Don Lopez. Alors, Gusman trans­forme son mollusque en une énorme contrebasse d’où sort une théorie de musiciens - Sérénade à la lune - Léonora paraît au balcon et envoie des baisers à son amant. Sur un geste de Gusman, le balcon descend jusqu’à terre et remonte le jeune homme vers sa bien aimée. Cependant, Don Lopez, attiré par le bruit, arrive inopinément dans les appartements de Léonora et entre dans une vive colère en y trouvant Gusman. Il fait alors enfermer sa filleule dans une des tourelles du château et décide qu’elle y demeurera jusqu’à ce qu’elle consente à épouser Nigaudinos. Mais Gusman, grâce à son pied de mouton, arrive jusqu’à sa fiancée et l’enlève au milieu de mille péripéties. Malheureusement, ils commettent l’im­prudence de pénétrer dans la grotte des Pavots, où des milliers de petites fées lu­tines, répandant une forte odeur d’opium, les endorment d’un irrésistible sommeil. Et Nigaudinos les ayant découverts, s’empare à son tour de Léonora et du précieux talisman et fait retomber sur le malheureux Gusman un énorme quartier de roche. Heu­reusement, la fée Primevère veille sur son protégé et jette un sort sur son rival Nigaudinos qui, ayant arraché par la vertu du pied de mouton le consentement de Léonora, se trouve atteint le jour de ses noces, d’une terrible boulimie et voit s’enfuir à son approche les mets exquis préparés pour le festin. En désespoir de cause et pour échapper à ce supplice de Tantale, il saisit son pied de mouton et… le mange ! Alors le charme est rompu et Gusman triomphe : au pays des bergers, la fée Primevère paraît entourée de ses deux protégés et des bergers et des bergères Watteau, dansant des menuets au son de la cornemuse.

En savoir plus

Sortie   : Le Cirque d’Hiver, Paris, 27.12.1907 au 2.1.1908 (musique d’accompagnement de V. Thiels)

Sources S. Dalton : Catalogue Pathé Des Années 1896-1914, Volume 2, 1907-1909 |p 049 ; AFI Catalog, AVolume Database (1893 - 1910)

Date de la publication électronique :09 October 2008
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004