Pauvre père  –  Georges Denola  –  1912

Fiche générale

  • Numéro de film : 4960
  • Genre : Scène dramatique
  • Production :Société cinématographique des auteurs et gens de lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Georges Denola
  • Interprètes : Aimée TessandierJean Kemm
    Paul LandrinJohannès Gravier
    GalloisHélène Cerda
    Cécile Barréle petit Payen...
  • Scénario :Pierre Giffard

Production

  • Production :Société cinématographique des auteurs et gens de lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Georges Denola
  • Scénario :Pierre Giffard
  • Interprètes :Aimée TessandierJean Kemm
    Paul LandrinJohannès Gravier
    GalloisHélène Cerda
    Cécile Barréle petit Payen
    Maria FrometMadeleine Fromet

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène dramatique
  • Métrage : 200 m
  • Code télégraphique : Phénix

RÉSUMÉ

Les châtelains du Valjoli comblent de leurs bienfaits la famille de leur garde, Morel, qui leur est tout dévoué. Petit Paul, l’enfant des châtelains, joue volontiers avec Jacques, le fils du garde. Les beaux jouets de son petit camarade hantent les rêves du petit villageois. Comme il envie à Paul le beau tambour que ses parents viennent de lui rapporter de Paris. Du matin au soir, on entend résonner dans le parc les roulements de tambour du nouveau jouet, favori d’une heure. Cependant, Jacques, déjà, est appelé par des occupations sérieuses c’est lui qui aide sa grand’mère à battre le linge. Comme il charge sur ses épaules un lourd paquet ruisselant, le poids entraîne son corps frêle; le petit Jacques tombe dans la rivière, le courant l’emporte. Un batelier se précipite à son secours. Trop tard! la mort a fait son oeuvre. Pendant ce temps, l’incorrigible Paul, malgré la défense qui lui en est faite saute dans une barque qui l’entraîne à la dérive et, à l’heure où son fils se débat contre la mort, le garde sauve le fils de ses maîtres. Les châtelains témoignent chaleureusement leur gratitude au braveMorel et Paul, dans un élan de reconnaissance, envoie à Jacques son beau tambour.Morel rentre tout joyeux de sa bonne action et du bonheur qu’il va causer à son petit Jacques. Mais c’est le deuil et le désespoir qui l’accueillent sur le pas de sa porte et, sous le coup imprévu qui le frappe, la raison du pauvre père sombre dans la folie.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal n°189, 6.4.1912

Sujet dans le Bulletin Pathé n°9

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 12 au 18.4.1912

Date de la publication électronique :19 janvier 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004