Rigadin est un fameux escrimeur  –  Georges Monca  –  1912

Fiche générale

Affiche
  • Titre de travail : Rigadin escrimeur
  • Numéro de film : 4970
  • Genre : Scène comique
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Georges Monca
  • Interprètes : Prince
    André Simon
    Georges Tréville
    Mme Mazalto
  • Scénario :Max et Alex Fischer

Production

  • Titre de travail : Rigadin escrimeur
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Georges Monca
  • Scénario :Max et Alex Fischer
  • Interprètes :Prince
    André Simon
    Georges Tréville
    Mme Mazalto

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène comique
  • Métrage : 165 m
  • Code télégraphique : Pholade

RÉSUMÉ

Rigadin, éprouvant le besoin bien légitime de se désaltérer, entre dans un café.Mais, comme tous les grands cerveaux, il est distrait. Il ne voit pas le pied mignon d’une dame qu’il heurte violemment. Pour éviter une chute malencontreuse et rétablir son équilibre, il se rattrape où il peut, au grand dommage des chichis d’une consommatrice. Une altercation s’ensuit entre Rigadin et le mari qui applique au maladroit trois gifles retentissantes. Il y a toujours des indiscrets pour veiller sur votre honneur. Sur les instances des consommateurs, Rigadin échange sa carte avec son brutal agresseur. Puis il fait de cuisantes réflexions sur son geste malheureux, car il n’a rien d’un spadassin et il ignore tout de l’art de la contre-pointe. Il s’en va, mélancolique et pensif, lorsqu’il voit l’enseigne d’un maître d’escrime. Celui-ci, pour éviter d’être submergé par le flot montant du papier timbré songe au suicide. Il voit en Rigadin un envoyé de la Providence, chargé d’exécuter ses desseins et, s’alignant sur la planche, il se laisse piquer par son partenaire et tombe blessé. Sur ces entrefaites, l’agresseur de Rigadin, qui est venu également prendre quelques leçons d’escrime, voit avec terreur l’extraordinaire maîtrise de son adversaire et tombe à genoux devant un tel escrimeur. Il condescend aux pires bassesses pour conjurer sa colère et éviter sa terrible lame. Et lorsque Rigadin bon…Prince, estime que son honneur est satisfait, le malheureux se sauve sous le regard dédaigneux de notre héros.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal n°190, 13.4.1912

Sujet dans le Bulletin Pathé n°10

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 19 au 25.4.1912

Date de la publication électronique :19 janvier 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004