Rigadin a tué son frère  –  Georges Monca  –  1912

Fiche générale

Affiche
  • Numéro de film : 5002
  • Genre : Scène comique
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Georges Monca
  • Interprètes : Prince
  • Scénario :Frédéric Mauzens

Production

  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Georges Monca
  • Scénario :Frédéric Mauzens
  • Interprètes :Prince

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène comique
  • Métrage : 195 m
  • Code télégraphique : Picrate

RÉSUMÉ

La maison Rigadin frères vend des chemises et des faux cols. L’un des Rigadin, Jules, tient la caisse. L’autre, Émile, est vendeur. Jules et Émile, à cause de la chaleur, ont largement fêté la dive bouteille et reposent dans une douce somnolence, lorsqu’un envoi de faux cols en celluloïd vient les arracher à leur quiétude. Jules et Émile portent la caisse dans la cour pour l’ouvrir, puis Jules, la besogne accomplie, va prendre un verre au débit voisin. Pendant ce temps, un garçon boucher, qui vient livrer, a l’imprudence de s’asseoir sur la caisse pour fumer une cigarette ; l’allumette, mal éteinte, enflamme le celluloïd ; le garçon effaré s’enfuit en abandonnant sa marchandise, gigots, épaules de mouton, tête de veau, etc. Sur ces entrefaites Jules revient qui, ne trouvant pas son frère au magasin, le cherche dans la cour et s’aperçoit du désastre. Mais quelle n’est pas sa consternation lorsqu’il découvre parmi les cendres, des os noircis, des membres calcinés, qu’il croit devoir attribuer à son malheureux frère, victime sans doute de cet atroce accident. Jules, désespéré, remplit les pénibles devoirs qui lui incombent, prévient les pompes funèbres, achète une couronne mortuaire, commande les faire-part. Pendant ce temps, Émile, qui s’était endormi sous le comptoir, se réveille et voit une sorte de lit mortuaire dressé dans le magasin et des bougies qui se consument autour d’un amas d’os et de viande mal cuite. Intrigué, il cherche à percer le mystère, lorsque rentre Jules. Émotion des deux frères qui se jettent dans les bras l’un de l’autre. Le rôle des deux jumeaux est interprété par le seul Prince.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal n°192, 27.4.1912

Sujet dans le Bulletin Pathé n°12

Sortie: Omnia Pathé, Paris, 3 au 9.5.1912

Date de la publication électronique :21 janvier 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004