Max Linder contre Nick Winter  –  Paul Garbagni  –  1912

Fiche générale

Affiche
  • Numéro de film : 5033
  • Genre : Scène comique
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Paul Garbagni
  • Interprètes : Max Linder
    Georges Vinter
  • Chef opérateur : Henri Stucker

Production

  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Paul Garbagni
  • Interprètes :Max Linder
    Georges Vinter

Fiche technique

  • Chef opérateur :Henri Stucker

Résumé et notes

  • Genre : Scène comique
  • Métrage : 420 m
  • Code télégraphique : Pillage

RÉSUMÉ

Max Linder, pour se guérir de sa neurasthénie a consulté un éminent spécialiste, le professeur Garbagnas, docteur es vol et chevalier de la pince Monseigneur. Sous sa direction, Max apprend le vol par magnétisme, le vol à distance, le vol par dédoublement et ne tarde pas à prendre goût à la vie en même temps qu’au bien de son prochain. D’exploit en exploit, le voilà passé maître et un beau jour, on lit dans les journaux sous le titre  : “Un émule d’Arsène Lupin-On a volé hier la superbe Joconde du Prince Oresky, dans des circonstances particulièrement étranges. L’auteur du vol est un artiste du cinéma Pathé. La police offre une prime de 25 000 francs à qui le livrera.” Max Linder, qui a appris dans le traité de magnétisme l’art de se dédoubler, paye d’audace et prévient la police que, victime de sa ressemblance avec un individu qui habite le même palier, il proteste contre l’accusation des journaux et invite Nick Winter à venir se rendre compte par lui même. Malgré le témoignage de ses yeux, le détective ne se laisse pas convaincre par la supercherie de Max et, travesti en demi mondaine, il tente de démasquer l’imposteur. Mais il a affaire à forte partie.Max parvient à s’emparer de sa personne et, s’étant fait la tête du policier, il achève sa victoire en le livrant à sa place et en touchant la prime affectée à sa propre capture.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal n°196, 25.5.1912

Sujet dans le Bulletin Pathé n°16

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 31.5 au 6.6.1912

source Fondation : Commission de recherche historique (Cinémathèque française, CRH49-B2). Stucker cite plusieurs titres de Max Linder dont il fut l'opérateur.


Date de la publication électronique :22 January 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004