Une tragédie à la Cour de Milan  –  1912

Fiche générale

  • Titre original : Una tragedia alla corte di Milano
  • Numéro de film : 5037
  • Genre : Scène dramatique
  • Production :Il Film d’Arte Italiana
  • Édition : Pathé frères
  • Interprètes : Francesca Bertini (Béatrix di Tenda)
    Clelia Zucchini (Agnese del Maino)
    Giovanni Pezzinga (Filippo Visconti)
    Gustavo Serena (Orombello)

Production

  • Titre original : Una tragedia alla corte di Milano
  • Production :Il Film d’Arte Italiana
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Interprètes :Francesca Bertini (Béatrix di Tenda)
    Clelia Zucchini (Agnese del Maino)
    Giovanni Pezzinga (Filippo Visconti)
    Gustavo Serena (Orombello)

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène dramatique
  • Métrage : 655 m dont 587 en couleurs
  • Code télégraphique : Pilon

RÉSUMÉ

Tandis que ses armées se font battre, le duc deMilan, PhilippeVisconti, prince débauché, s’enivre en compagnie de son bouffon favori. Pour arrêter ces défaites continuelles, les sujets de Visconti viennent lui demander de bien vouloir épouser la belle Béatrix di Tenda. Il accepte et leur mariage est célébré. Mais le duc a remarqué, parmi les suivantes de la duchesse, une femme dont la beauté l’émerveille. Il ne tarde pas, avec l’aide précieuse de son bouffon, à donner rendez-vous à l’ambitieuse courtisane, Agnès del Maino. Beatrix, qui a épousé contre son gré le duc de Milan, se plaît dans la compagnie d’un galant troubadour, Orombello qui l’aime secrètement et vers qui elle se sent attirée. Elle résiste à l’entraînement de sa passion, mais une circonstance fortuite lui révèle les amours coupables du duc et, par dépit, elle encourage l’amoureux troubadour. Agnès les surprend. Profitant du sommeil de Béatrix, elle coupe une mèche de ses cheveux bruns et se rend chez un vieil alchimiste. Elle court chez le duc qui songeait à répudier la duchesse et, avec la complicité de l’alchimiste, elle persuade à Philippe que Béatrix lui est infidèle. Orombello, averti du danger qui menace Béatrix, la décide de fuir avec lui. Mais le duc fait arrêter les fugitifs. Orombello est conduit à la torture, sous les yeux de Béatrix. Pour lui éviter un affreux supplice, elle avoue son amour et tandis qu’on emmène le pauvre poète sur l’échafaud, Béatrix meurt de douleur sous le regard cruel de sa rivale.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal n°196, 25.5.1912

Sujet dans le Bulletin Pathé n°16

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 31.5 au 6.6.1912

Date de la publication électronique :22 January 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004