La Folle de Penmarch  –  1912

Fiche générale

  • Numéro de film : 5096
  • Genre : Scène dramatique
  • Production :Société cinématographique des auteurs et gens de lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères
  • Interprètes : Jean Dax (Alain Kériadec)
    Mistinguett (Yvonne)
    la petite Maria Fromet (le petit Jean)

Production

  • Production :Société cinématographique des auteurs et gens de lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Interprètes :Jean Dax (Alain Kériadec)
    Mistinguett (Yvonne)
    la petite Maria Fromet (le petit Jean)

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène dramatique
  • Métrage : 255 m
  • Code télégraphique : Plaidoirie

RÉSUMÉ

Le pêcheur Alain Kériadec, de Penmarch, va rejoindre à Paimpol les Terreneuvas et Yvonne, sa femme, et Jean, leur fils, suivent, jusqu’à ce qu’elle se perde dans les brumes de l’horizon, la silhouette de son bateau de pêche. Dans la lande sauvage, semée d’ajoncs, Yvonne, tout en gardant ses chèvres, surveille les ébats du petit Jean. Elle songe aux adieux de la veille, lorsque tout à coup, un cri jeté près d’elle la fait tressaillir. Elle cherche du regard son fils qui a disparu. Courant au bord de la falaise, elle l’aperçoit inerte en bas, au pied des rochers. Affolée, elle dévale le long de la côte et essaye vainement de ranimer le pauvre petit corps. Lorsqu’elle comprend enfin que son enfant est mort, la pauvre Yvonne ne peut supporter ce coup terrible et la folie s’empare d’elle. Elle n’est plus maintenant qu’une pauvre démente qui, tout le jour, poursuit le rêve douloureux de sa maternité envolée, en berçant une poupée dans ses bras. Un dimanche, vers le soir, le Goéland rentre au port, ramenant Alain Kériadec. Allégrement, le pêcheur monte la côte qui conduit à son logis. Mais pourquoi les passants se détournent-ils de lui avec gêne et pitié ? Inquiet, Alain interroge un vieux loup de mer qui lui apprend la tragique vérité. Le malheureux découvre à la fête d’un village voisin, la pauvre folle. Mais la vue de son mari tant aimé réveille en elle la mémoire et Yvonne retrouve sa raison pour souffrir et pleurer sur son bonheur brisé. Cependant le temps passe et un autre petit Jean est venu prendre la place du petit ange disparu.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal n°198, 8.6.1912

Sujet dans le Bulletin Pathé n°18

Date de la publication électronique :27 January 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004