Milord l’Arsouille  –  1912

Fiche générale

  • Numéro de film : 5111
  • Genre : Scène historique
  • Production :Société cinématographique des auteurs et gens de lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères
  • Interprètes : Stacia Napierkowska
    Castillan

Production

  • Production :Société cinématographique des auteurs et gens de lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Interprètes :Stacia Napierkowska
    Castillan

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène historique
  • Métrage : 460 m
  • Code télégraphique : Plantage

RÉSUMÉ

Milord l’Arsouille fut une des figures les plus pittoresques de cette époque troublée par la Révolution de 1830. Son vrai nom était alors Lord Seymour, mais son originalité, ses excentricités lui avaient valu ce surnom deMilord l’Arsouille dans le milieu un peu mêlé qu’il fréquentait. La fortune qui lui donnait les sourires de toutes les belles, lui permettait aussi de remplir Paris de ses folies et de son opulence. À cette époque vivaient misérablement deux orphelins, Jacques et sa soeur Marie. Milord l’Arsouille, en sortant du café anglais, les remarques parmi la foule des quémandeurs qui le suivait partout. Ce soir là, il avait préalablement chauffé les pièces d’or, qu’il avait accoutumé de leur lancer, dans la friture. Mis en verve par de nombreuses libations, il poussa le cynisme jusqu’à exiger de Jacques qu’il ramassât les pièces brûlantes entre ses dents. Le malheureux, acculé par la misère, fit le geste d’obéir, mais sa fierté se révolta. Milord l’Arsouille, séduit par la juste révolte de Jacques, s’écria avec joie : “Enfin! j’ai donc rencontré un homme!” Comme la Révolution éclatait à Paris, Milord l’Arsouille, fatigué de ses excentricités, résolut de se rallier à la cause du peuple et retrouva ses nouveaux amis Jacques etMarie.Avec eux, il assista aux meetings, devint le compagnon des conspirateurs et fut l’âme de la Révolution. Il s’était épris de Marie, mais la Révolution grondante l’arracha à cette douce idylle. Il tomba héroïquement sur une barricade, heureux de verser son sang pour le triomphe de ses a m i s .

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal n°204, 20.7.1912

Sujet dans le Bulletin Pathé n°24

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 26.7 au 1.8.1912

Date de la publication électronique :29 January 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004