La Caissière, le poète et le coiffeur  –  1912

Fiche générale

  • Numéro de film : 5155
  • Genre : Scène comique
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Production

  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène comique
  • Métrage : 135 m
  • Code télégraphique : Pliage

RÉSUMÉ

Le poète Flobleu et le coiffeur Mérovée prennent chaque jour leur repas en face de la jolie caissière Estelle. Le poète amoureux lui dédie ce quatrain : “Poème XXVII à l’Aimée - Tes cheveux, Tes cheveux, Je les veux, Je les veux” L’éclat de tels vers éblouit la caissière qui n’y résiste pas. Elle répond : “Venez, mon cher poète, à minuit sous ma fenêtre, une main vous guidera dans la nuit”. Et la gueule ouverte d’une tête de veau sert de boîte aux lettres à cette correspondance originale. Débordant de joie, Flobleu confie ses cheveux abondants aux ciseaux de Mérovée et son secret à sa discrétion. Le coiffeur se permet d’en profiter pour jouer une mauvaise farce à son client en le supplantant auprès dela belle Estelle. À l’heure du rendez-vous, Flobleu, apercevant une échelle de corde Sous la fenêtre de sa bien-aimée, suit l’exemple de Roméo,lorsqu’un agent, le saisissant au poignet, l’emmène au poste. Flobleu, se souvenant de la main qui doit le guider dans la nuit, se laisse conduire docilement et vient échouer au violon! Mais le dieu de l’Amour dénoue cet imbroglio pour le bonheur du poète en amenant au poste la malheureuse Estelle, descendue à la rencontre de Mérovée et que ses exercices acrobatiques à l’échelle de corde ont signalés à l’attention des agents. C’est ainsi qu’Estelle et Flobleu connurent le bonheur sur la paille humide des prisons.

En savoir plus

Sujet dans le Bulletin Pathé n°22

Date de la publication électronique :29 January 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004