Cœurs de mères  –  Georges Denola  –  1912

Fiche générale

  • Numéro de film : 5261
  • Genre : Scène dramatique
  • Production :Société cinématographique des auteurs et gens de lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Georges Denola
  • Interprètes : Paul Landrin
    Albane
  • Scénario :Ambanopoulo

Production

  • Production :Société cinématographique des auteurs et gens de lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Georges Denola
  • Scénario :Ambanopoulo
  • Interprètes :Paul Landrin
    Albane

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène dramatique
  • Métrage : 275 m
  • Code télégraphique : Posthume

RÉSUMÉ

Deux jeunes femmes veillent au chevet de leur enfant; l’une, femme d’un riche industriel, achève sa convalescence au milieu du luxe et de l’opulence; l’autre, Jeanne, est la femme d’un brave ouvrier qui a trouvé la mort au service de l’industriel, en tombant d’un échafaudage. Restée seule, sa veuve sombre dans la misère et le désespoir. Comment élever son enfant? La compagnie d’assurance lui refuse tout secours.Une tentative, faite auprès de l’ancien patron de son mari, échoue. Alors, affolée, comparant les deux destinées, celle de l’enfant riche et celle de l’enfant pauvre, Jeanne substitue dans le berceau l’un à l’autre et s’enfuit, emportant dans ces bras le fils de ces riches au coeur de pierre. Elle va le déposer dans la campagne. Mais la pitié l’empêche de commettre ce lâche abandon. Courageusement, elle travaillera pour élever le petit être irresponsable de la dureté de ses parents. Chez l’industriel, le père s’est aperçu de la substitution qu’il faut à tout prix cacher à la mère, toute émotion, dans son état de santé, pouvant lui être fatal.Mais, le docteur qui la soigne soupçonne la vérité, qu’il fait éclater en usant d’un stratagème: avertie que le pseudo fils de l’industriel est très malade, la vraie mère, affolée, dévoile son subterfuge. Mais l’autre mère s’est attachée à l’enfant qu’elle croit le sien et ne veut plus s’en séparer. Elle les gardera l’un et l’autre et elles seront deux mères pour les élever.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal n°210, 31.8.1912

Sujet dans le Bulletin Pathé n°30

Date de la publication électronique :17 November 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004