À la recherche de l’or et des pierres précieuses à Madagascar  –  1912

Fiche générale

  • Numéro de film : 5255
  • Genre : Scène d'industrie
  • Production : Impérium Film
  • Édition : Pathé frères

Production

  • Production : Impérium Film
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

    Fiche technique

    Résumé et notes

    • Genre : Scène d'industrie
    • Métrage : 125 m dont 96 en coul.
    • Code télégraphique : Popeline

    RÉSUMÉ

    Madagascar possède d’importants gisements d’or et de pierres précieuses. Ce film nous en montre l’exploitation. Des prospecteurs, à la recherche d’un gisement, escaladent des montagnes, traversent des rivières jusqu’à ce qu’ils aient trouvé le terrain propice. Ils font alors rouler le sable aurifère jusqu’au ruisseau où il sera lavé. Dans les exploitations modernes, les paillettes d’or sont séparées du sable dans des récipients où l’on produit artificiellement un courant d’eau. Mais les indigènes emploient un moyen plus primitif : le lavage à la batée où l’opération s’effectue dans une sorte d’écuelle en bois secouée au courant d’une rivière. Pour les pierres précieuses, le lavage au berceau qui consiste en des triages successifs et permet de trier les pierres selon leur grosseur est bien préférable. Une fois lavées, elles sont débarrassées de leurs défauts : givre, bulles d’air, etc et préparées pour la taille. Vendues par les indigènes, leur prix varie selon leur teinte, leur transparence et leur poids.

    En savoir plus

    Annoncé dans Ciné-Journal n°211, 7.9.1912

    Sujet dans le Bulletin Pathé n°31

    Date de la publication électronique : 04 février 2009
    Sources :
    • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004