Nini l’assommeur  –  1912

Fiche générale

  • Numéro de film : 5316
  • Genre : Scène dramatique
  • Production :Société cinématographique des auteurs et gens de lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères
  • Interprètes : Jean Kemm (Darville)
    Charles Dechamps (André)
    Marie Ventura (Marthe Dorzat / Nini)
    Andrée Pascal (Louise Darville)
  • Adaptation :D’après la pièce de Maurice Bernhardt

Production

  • Production :Société cinématographique des auteurs et gens de lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Adaptation :D’après la pièce de Maurice Bernhardt
  • Interprètes :Jean Kemm (Darville)
    Charles Dechamps (André)
    Marie Ventura (Marthe Dorzat / Nini)
    Andrée Pascal (Louise Darville)

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène dramatique
  • Métrage : 710 m
  • Code télégraphique : Précaution

RÉSUMÉ

Marthe Dorzat, dactylographe de l’ingénieur Darville, aime le secrétaire de celui-ci, André Lieussol, un ambitieux qui cherche déjà à rompre avec la jeune fille pour pouvoir courtiser, par intérêt, la fille de son patron, Louise. Darville, pressentant l’abandon de Marthe, brigue ses faveurs  : “Soyez àmoi et votre avenir est assuré”. Elle le repousse avec hauteur, trop fière, et d’ailleurs trop éprise d’André pour accepter un tel marché. Renvoyée, un nouveau coup l’accable bientôt sous forme d’une lettre dans laquelle André brusque la rupture. Après de longues semaines de chômage, de maladie et d’inutiles démarches, Marthe croit enfin avoir trouvé une place. Mais Darville, par vengeance, donne sur son compte de tels renseignements que la pauvre fille essuie un refus. Réduite à la plus complète misère, la malheureuse se voit contrainte à mendier et, poussée par la faim, elle dérobe un pain à la devanture d’une boulangerie. Ce premier vol, l’entraîne dans un fatal engrenage. Elle devient bientôt le bras droit de la présidente d’un club infâme les Voleuses mondaines. Elle rencontre fortuitement Lieussol, ce qui réveille son amour de naguère et l’ancienne dactylographe, pour être riche et reconquérir son ambitieux amant, ne recule plus devant aucun obstacle : travestie en homme, audacieuse, adroite et souple, elle devient Nini l’Assommeur et possède enfin cette fortune qui doit lui donner le bonheur. Un instant, elle croit le saisir. André, ébloui par son luxe, s’est laissé reprendre, lorsqu’elle découvre que, depuis un mois, il est marié avec Louise Darville. En apprenant que l’homme pour qui elle a tout sacrifié, pour qui elle est devenue une misérable et une criminelle lui échappe à jamais, sa raison s’égare et, poussée par la haine et le désespoir, elle attire sa rivale dans un guet-apens. Mais la jeune femme échappe à sa vengeance et Nini l’Assommeur, traquée par la police et se sentant définitivement perdue, se fait une justice sommaire en se brûlant la cervelle.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal n°213, 21.9.1912

Sujet dans le Bulletin Pathé n°33

Date de la publication électronique :23 November 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004