L'Usurier   –  Camille de Morlhon  –  1913

Fiche générale

Affiche
  • Numéro de film : 5606
  • Production :Pathé frères
  • Marque Pathé :Films Valetta
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Camille de Morlhon
  • Interprètes : Gabriel Signoret (l’usurier Goffmann)
    Pierre Magnier (Gaston Sombreuil)
    Charles Dechamps (Claude Moranges)
    Suzanne Revonne (Germaine Vidal)
    Léontine Massart (Blanche d’Artigny)
    Marcel Vibert...
  • Scénario :Camille de Morlhon
  • Directeur de la photographie : Ruault et Lasfargues

Production

  • Production :Pathé frères
  • Marque Pathé :Films Valetta
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Camille de Morlhon
  • Scénario :Camille de Morlhon
  • Interprètes :Gabriel Signoret (l’usurier Goffmann)
    Pierre Magnier (Gaston Sombreuil)
    Charles Dechamps (Claude Moranges)
    Suzanne Revonne (Germaine Vidal)
    Léontine Massart (Blanche d’Artigny)
    Marcel Vibert
    Marise Dauvray

Fiche technique

  • Photographie :Ruault et Lasfargues

Résumé et notes

  • Métrage : 1085 m dont 880 en couleurs
  • Code télégraphique : Rapsodie

RÉSUMÉ

Le comte Gaston Sombreuil, criblé de dettes, est devenu la proie de l’usurier Goffmann. Celui-ci, afin de le tenir entièrement à sa discrétion propose une combinaison louche à Blanche d’Artigny, l’amie du comte ; elle le décidera à acheter, à crédit, un collier de perles de 50000 francs ; elle le fera revendre ensuite à un antiquaire, qui en donnera 30 000. Gaston, loin de se douter qu’il fait le jeu des deux complices, tombe dans le piège tendu par Blanche. Acculé, ne sachant comment faire face à sa situation pécuniaire, il s’adresse à son oncle, mais celui-ci, ne voulant pas sacrifier les intérêts de sa filleule Germaine, fiancée à l’ingénieur Moranges, refuse le prêt demandé par son neveu. Mais il meurt subitement. L’usurier croit enfin toucher sa créance. Mais son espoir est déçu. L’oncle a légué toute sa fortune à Germaine Vidal, sa filleule, à condition qu’elle épouserait Claude Moranges dans le délai d’un an. Dès lors, l’usurier, résolu à tout pour empêcher le mariage qui ruine Sombreuil, songe à faire servir à ses desseins le frère de Blanche d’Artigny, désœuvré et sans scrupules. L’intrigante Blanche entre en relations avec le fiancé de Germaine, en villégiature à Pourville sur Mer. Elle feint de se noyer. Claude se précipite à son secours. Mais ce n’est pas sans peine que Blanche amène Moranges à trahir sa fiancée. Pendant ce temps, le frère de Blanche glisse dans la malle de Claude un collier de perles de grande valeur. Le lendemain, Blanche d’Artigny dépose une plainte au commissariat, en désignant Claude Moranges comme l’auteur du vol. On perquisitionne et Claude, convaincu de vol est condamné à six mois de prison. Déshonoré, son mariage est rompu. L’usurier triomphe. Cependant, Germaine, fidèle quand même à son fiancé, qu’elle persiste à croire innocent, cherche à apaiser sa douleur en se dévouant aux malheureux. D’Artigny, victime d’un accident est conduit à l’hospice où Germaine est infirmière ; il reconnaît la jeune fille et, pris de remords, fait des aveux avant de mourir. Germaine et Claude peuvent enfin jouir d’un bonheur si chèrement conquis.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal n°232, 1.2.1913

Sortie: Omnia Pathé, Paris, 14 au 20.2.1913

Date de la publication électronique :22 September 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004