L'Instantané   –  Georges Monca  –  1913

Fiche générale

  • Numéro de film : 5610
  • Genre : Scène comique
  • Production :Société cinématographique des auteurs et gens de lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Georges Monca
  • Interprètes : Charles Lorrain
    Henri Collen
  • Scénario :Eugène Gugenheim

Production

  • Production :Société cinématographique des auteurs et gens de lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Georges Monca
  • Scénario :Eugène Gugenheim
  • Interprètes :Charles Lorrain
    Henri Collen

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène comique
  • Métrage : 270 m
  • Code télégraphique : Rasade

RÉSUMÉ

Le docteur et Mme Bouilloncourt, invités au bal des bijoutiers, s’y rendent avec leurs amis Léglantier. Mme Bouilloncourt est très entourée et le docteur, jaloux comme un tigre, foudroie du regard ses admirateurs. Le lendemain, lemari, encore tout ému des succès de sa femme, use d’un stratagème pour savoir si elle serait capable de nouer une intrigue et lui adresse une lettre anonyme et enflammée, la suppliant de lui répondre, poste restante, aux initiales A.J.T. Mais c’est en vain que son ami Léglantier, qu’il a mis dans la confidence, va réclamer les lettres. La vertu de Mme Bouillon court semble à l’abri de tout reproche. Cependant, le docteur ne s’en tient pas à cette première épreuve. Il envoit un deuxième billet doux, plus embrasé que le premier et qui demeure également sans réponse. À la troisième missive, Mme Bouilloncourt, intriguée, écrit à une agence en la priant de vouloir bien rechercher qui lui écrit poste restante aux initiales A.J.T. Mme Léglantier est dans la confidence et les deux jeunes femmes attendent impatiemment la réponse. Lorsqu’elle arrive, les deux couples sont réunis au salon. L’agence fait mieux que de donner le nom, elle envoie la photographie du soi-disant adorateur de Mme Bouilloncourt. Mme Léglantier, furieuse, administre une retentissante paire de gifles à son malheureux époux. M. Bouilloncourt est sur des épines. Madame est indignée. Enfin, Léglantier, furieux du rôle qu’on lui attribue, vend la mèche. Les deux jeunes femmes pardonnent et tout le monde se réconcilie.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal n°232, 1.2.1913

Sortie : Pathé Grolée, Lyon, 14 au 20.2.1913

Date de la publication électronique :17 November 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004