Max et l’inauguration de la statue  –  1913

Fiche générale

Affiche
  • Numéro de film : 5628
  • Genre : Scène comique
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères
  • Interprètes : Max Linder
  • Scénario :Max Linder
  • Directeur de la photographie : Henri Stucker

Production

  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Scénario :Max Linder
  • Interprètes :Max Linder

Fiche technique

  • Photographie :Henri Stucker

Résumé et notes

  • Genre : Scène comique
  • Métrage : 290 m
  • Code télégraphique : Rayon

RÉSUMÉ

Max, dont les succès féminins ne sont plus à compter, reçoit une lettre d’une mystérieuse inconnue, lui donnant rendez-vous au bal de l’Opéra. Notre don Juan va choisir un costume, mais déjà tout est loué ; il doit se rabattre sur une armure de chevalier. Enchanté de sa conquête, Max se livre à de joyeuses libations et, le lendemain matin, il est jeté, complètement ivre, à la porte du restaurant. Or, ce matin là, le ministre de la Guerre inaugure au Louvre la statue du chevalier Bayard. Deux apaches trouvent Max sous son armure et cette découverte leur suggère l’idée de subtiliser le chevalier en mettant à sa place notre joyeux noctambule. Leur stratagème réussit parfaitement. Le Ministre prononce un discours tandis que le chevalier Bayard dort profondément sur son socle ; heureusement, personne ne fait attention à lui et la petite cérémonie se déroule sans incidents. Cependant, deux autres apaches ayant appris l’inauguration ont la même idée que leurs précédents collègues et enlèvent à leur tour le pseudo chevalier Bayard qu’ils transportent dans un caveau. Mais ils ont été filés par des agents et, quelle n’est pas la stupeur des braves représentants de l’Autorité lorsqu’ils voient la statue de Bayard se lever et gesticuler. Enfin, Max s’explique mais force reste à la loi.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal n°233, 8.2.1913

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 21 au 27.2.1913

source Fondation : Commission de recherche historique (Cinémathèque française, CRH49-B2). Stucker cite plusieurs titres de Max Linder dont il fut l'opérateur.


  • Localisation des copies : Copie conservée chez Pathé.
Date de la publication électronique :26 January 2010
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004