Entente cordiale  –  Max Linder  –  1912

Fiche générale

Affiche
  • Numéro de film : 5402
  • Genre : Scène comique
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Max Linder
  • Interprètes : Max Linder
    Jane Renouard
    Harry Fragson
  • Scénario :Max Linder

Production

  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Max Linder
  • Scénario :Max Linder
  • Interprètes :Max Linder
    Jane Renouard
    Harry Fragson

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène comique
  • Métrage : 380 m
  • Code télégraphique : Profond

RÉSUMÉ

L’humoriste Fragson passe la Manche pour venir s’installer un mois à Paris, chez son collègue, Max Linder, le Roi du rire. Pour recevoir son ami, Max prend une bonne, une petite bonne délicieusement blonde et jolie, qui enflamme le cœur des deux célibataires. Bien entendu, les rôles changent ; les deux hommes deviennent les chevaliers servants de leur trop jolie servante qui dès lors, n’a plus qu’à rêver au Prince Charmant, lequel lui apparaît sous les traits du séduisant Max. Mais Fragson qui, lui aussi, soupire pour ses beaux yeux, se rencontre à la porte de sa bienaimée avec son rival. D’où duel sans merci, six balles échangées à six pas, au visé, en marchant l’un sur l’autre. La bonne, par bonheur, avait recommandé qu’on ne chargeât pas les revolvers, si bien que l’heureuse issue de la rencontre permet à Max d’offrir à l’objet de son culte son cœur et son nom. La bonne se révèle une héritière colossalement riche, fille du milliardaire américain Rocfait-Lair. C’est dans la peur d’être épousée pour ses millions qu’elle avait imaginé ce subterfuge.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal n°220, 9.11.1912

Sujet dans le Bulletin Pathé n°41

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 22 au 28.11.1912

Note : Ce fut la dernière apparition de Fragson à l’écran. Le comédien mourut en effet au début de 1914.

Date de la publication électronique :17 février 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004