Le Portrait de l’aimée  –  Gerolamo Lo Savio  –  1912

Fiche générale

  • Titre original : Ritratto dell'amata
  • Numéro de film : 5441
  • Genre : Comédie dramatique
  • Production :Il Film d’Arte Italiana
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Gerolamo Lo Savio
  • Interprètes : Madeleine Céliat (Lucy Wetson)
    Cesare Dondini (Lord Wetson)
    Vittorio Rossi Pianelli (le peintre Alma)
  • Scénario :Guido Silvagni

Production

  • Titre original : Ritratto dell'amata
  • Production :Il Film d’Arte Italiana
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Gerolamo Lo Savio
  • Scénario :Guido Silvagni
  • Interprètes :Madeleine Céliat (Lucy Wetson)
    Cesare Dondini (Lord Wetson)
    Vittorio Rossi Pianelli (le peintre Alma)

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Comédie dramatique
  • Métrage : 705 m dont 592 en couleurs
  • Code télégraphique : Protestant

RÉSUMÉ

La première partie de l’action se passe à Rome, dans le merveilleux décor de la célèbre ville cosmopolite. Le peintre Alma fait la connaissance de lady Wetson, femme d’un diplomate en mission. Une intrigue se noue, favorisée par la solitude de la jeune femme et par l’atmosphère de poésie qui les entoure, soit qu’ils se rencontrent dans les jardins de la villa Pamphili ou sur les terrasses du Mont Pincio. Sur ces entrefaites, le peintre reçoit d’un diplomate étranger la commande d’un tableau représentant Messaline. Il se met à l’œuvre. Mais son esprit est hanté par le souvenir de lady Wetson et un dégoût le prend de son tableau qu’il ne parvient pas à sortir des nuages de l’ébauche. Lady Wetson, curieuse de visiter son atelier, vient un jour le surprendre et le trouve dans cet état de découragement. Elle accepte de poser pour sa “Messaline” et dès lors, la beauté de son modèle inspire à l’artiste un chef-d’œuvre. La jeune femme, comprenant qu’Alma l’aime et qu’elle est sur le point de l’aimer aussi, quitte Rome pour rejoindre à Milan sa petite fille et son mari, dont la mission à Londres est terminée. Heureuse de se retrouver parmi les siens, elle oublie peu à peu le peintre romain, lorsqu’au milieu d’une soirée arrive le portrait que sir Wetson avait commandé à l’insu de sa femme. Le scandale éclate et le diplomate, croyant sa femme coupable, la chasse sans lui permettre d’embrasser leur fille. La jeune femme cherche l’oubli en s’adonnant à une œuvre de charité. Mais sa fille, la petite Hélèna, ne peut oublier sa maman. Elle tombe malade ; il lui faut pour se rétablir le grand air de la campagne. Son père la conduit aux environs de Milan où, dans une fête de charité, elle retrouvera sa mère. La petite Héléna sera le trait d’union entre ses parents et le bonheur rentrera, avec la confiance, au foyer.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Jour nal n°222, 23.11.1912

Sujet dans le Bulletin Pathé n°43

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 6 au 12.12.1912

Date de la publication électronique :10 November 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004