Stellina, la pêcheuse de Venise  –  1913

Fiche générale

  • Titre original : Stellina
    la pescatrice di Venezia
  • Numéro de film : 5680
  • Genre : Scène dramatique
  • Production :Il Film d'Arte italiana/Série d'Art Pathé frères (SAPF)
  • Édition : Pathé frères
  • Interprètes : Madeleine Céliat

Production

  • Titre original : Stellina
    la pescatrice di Venezia
  • Production :Il Film d'Arte italiana/Série d'Art Pathé frères (SAPF)
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Interprètes :Madeleine Céliat

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène dramatique
  • Métrage : 640 m dont 380 en couleurs
  • Code télégraphique : Redingote

RÉSUMÉ

Sur les bords du Lido, bien campée et court vêtue, la jolie pêcheuse vénitienne Stellina, fille du vieux Beppo, pousse son filet sur le sable d’or de la grève. D’un canot automobile, côtoyant la rive, des touristes entendent soudain des cris de douleur et d’appel. Rapide, le canot aborde ; le comte del Vastho et son amie Maritza recueillent à bord Stellina, qu’un aspic a mordue et la ramènent à leur villa où elle reçoit des soins. Le viveur qu’est le comte entreprend tout de suite la conquête de Stellina et la naïve fille des grèves se laisse bientôt prendre à la glu de ses belles paroles. Maritza, découvrant leur trahison, se venge lâchement en dénonçant au pauvre vieux Beppo la faute de sa fille. Hors de lui, chancelant comme un homme ivre sous le coup de la colère et du chagrin, le vieillard vient réclamer sa fille au séducteur ; celui-ci, croyant l’apaiser, lui jette une liasse de billets de banque. Mais Stellina, que ce geste blesse dans sa fierté, quitte son amant pour suivre son père. Les mois s’écoulent. La pêcheuse a repris sa vie rude et saine. Mais le sacrifice qu’elle a fait de son amour dans un mouvement de révolte, est au-dessus de ses forces et un jour vient où elle demande humblement au comte de lui permettre de revenir auprès de lui. Celui-ci, déjà, vole à d’autres amours et repousse Stellina. Dès lors, la jeune fille dépérit ; la mort guette sa proie et déjà, marque sur les lèvres pâlies, sur les tempes et les joues creusées son oeuvre de destruction. Beppo, poussé par le désespoir, promet à sa fille de lui ramener le comte mort ou vif. Il revient portant sur ses épaules le cadavre de Marcel del Vastho. À cette vue, la folie s’empare de l’esprit de Stellina. Et le vieux Beppo demeure seul, en cette veillée sinistre, auprès de sa victime et de sa fille démente.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal n°237, 8.3.1913

Sujet dans le Bulletin Pathé n°6

Sortie: Omnia Pathé, Paris, 21 au 27.3.1913

Rivista Pathé n°93 semaine 212 (programme du 26 janvier 1913), coll. Cineteca di Bologna

Date de la publication électronique :22 September 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004