Douaniers et contrebandiers  –  1913

Fiche générale

  • Numéro de film : 5709
  • Genre : Scène dramatique
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Production

  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène dramatique
  • Métrage : 500 m
  • Code télégraphique : Refrogner

RÉSUMÉ

La scène se passe à la frontière italienne, près de Vintimiglia. Une veuve vit avec ses deux fils Louis et Jean. L’aîné est douanier ; le cadet, mauvaise tête, s’est enrôlé, à l’insu des siens, dans une bande de contrebandiers. La fatalité jette les deux frères l’un contre l’autre, dans une expédition de douaniers. Jean, aux prises avec Louis, qu’il ne reconnaît pas tout d’abord dans la nuit, le terrasse et prend la fuite, persuadé d’avoir tué son frère et éperdu de douleur. Poursuivi par le remords, il s’exile. Louis, dont la blessure n’était que superficielle, fait à sa mère un généreux mensonge pour lui expliquer l’absence de son cadet. Les années s’écoulent. Les contrebandiers, sans cesse harcelés par le douanier Verglade, lui envoient un avertissement menaçant. C’est Jean que la hantise du pays a ramené auprès de la maison familiale qui découvre cet avis. Il apprend ainsi que son frère n’est pas mort et se promet de le sauver. Par un adroit subterfuge, il détourne sur lui la vengeance des contrebandiers et meurt frappé par ses camarades de jadis.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal n°238, 15.3.1913

Sujet dans le Bulletin Pathé n°7

Date de la publication électronique :22 September 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004