Le Sphinx  –  Eugène Illès  –  1913

Fiche générale

  • Titre original : Die Sphinx
  • Numéro de film : 5896
  • Genre : Scène dramatique
  • Production :Duskes Films
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Eugène Illès
  • Interprètes : Erna Morena (Mélitta)
    Paul Otto
  • Scénario :Eugène Illès

Production

  • Titre original : Die Sphinx
  • Production :Duskes Films
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Eugène Illès
  • Scénario :Eugène Illès
  • Interprètes :Erna Morena (Mélitta)
    Paul Otto

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène dramatique
  • Métrage : 765 m
  • Code télégraphique : Rêveries

RÉSUMÉ

Mélitta, l’étrange fille du conseiller Hartwig s’ennuie d’une vie trop régulière et calme. Pour secouer sa torpeur, l’idée lui vient de répondre à l’annonce d’un peintre qui demande un modèle pour poser une tête de sphinx et de se présenter sous un nom d’emprunt. Parmi les nombreux modèles qui défilent, la beauté originale, le sourire énigmatique de Mélitta fixent le choix du peintre Robert de Ridlitz. Le charme étrange et provocant de la jeune fille agit comme un philtre dangereux sur le coeur de Robert, et lorsqu’il découvre ce qu’est en réalité Melitta, une hystérique et une dépravée, il souffre vraiment, et c’est pour tenter d’échapper à sa douleur qu’il accepte d’épouser, sans la connaître, la fille d’un ami de son père. Il demeure frappé de stupeur lorsqu’il reconnaît, en cette jeune fille, Lotte Schmidt, son modèle. Melitta nie effrontément, comme tout à l’heure la pseudo Lotte Schmidt niera être la fille du conseiller du conseiller Hartwig. Robert, hors de lui, partagé entre le doute et le mépris, marque la jeune fille d’une profonde morsure au bras. Melitta, démasquée, est chassée de la maison paternelle. Mais Robert ne peut oublier son modèle. Il la retrouve un jour à la porte d’un bouge, à demi morte de faim. Elle a douloureusement expié son passé. La vie l’a meurtrie et vaincue et, malgré l’indulgence de Robert, elle comprend qu’elle n’est plus digne désormais de son amour. Elle veut fuir. Mais ses forces la trahissent. Robert la recueille et lui rend l’existence heureuse et paisible qu’elle eut le tort de dédaigner jadis.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal n°253, 28.6.1913

Sujet dans le Bulletin Pathé n°22

Date de la publication électronique :18 March 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004