La Fleuriste de Toneso  –  Camille de Morlhon  –  1913

Fiche générale

  • Titre original : Fioraia di Toneso (La) (It.)
  • Numéro de film : 6034
  • Genre : Scène dramatique
  • Production :Pathé frères
  • Marque Pathé :Films Valetta
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Camille de Morlhon
  • Interprètes : Jean Dax (Georges de Passamont)
    Paul Guidé (Stello)
    Marcel Vibert
    Léontine Massart (Malvina)
    Cécile Guyon
  • Scénario :Camille de Morlhon
  • Directeur de la photographie : Ruault

Production

  • Titre original : Fioraia di Toneso (La) (It.)
  • Production :Pathé frères
  • Marque Pathé :Films Valetta
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Camille de Morlhon
  • Scénario :Camille de Morlhon
  • Interprètes :Jean Dax (Georges de Passamont)
    Paul Guidé (Stello)
    Marcel Vibert
    Léontine Massart (Malvina)
    Cécile Guyon

Fiche technique

  • Photographie :Ruault

Résumé et notes

  • Genre : Scène dramatique
  • Métrage : 1045 m dont 918 en couleurs
  • Code télégraphique : Salade

RÉSUMÉ

Le comte de Beaupertin, en mourant, a légué sa fortune à sa fille, née d’une union illégitime et dont il a été séparé par de douloureuses circonstances. La jeune fille est recherchée par le notaire du défunt. Si, au bout de 3 ans, les recherches sont demeurées vaines, sa fortune reviendra à son neveu, Georges de Passamont. Or, le clerc de Maître Renard cherche à exploiter la situation, de complicité avec l’héritier présomptif. Il intercepte la correspondance du notaire et Georges de Passamont apprend bientôt, par l’enquête du détective Drude, que la jeune fille, Malvina, habite Toneso, petite ville d’Italie. Passamont, dont l’intention est de conquérir le cœur de Malvina et de l’épouser, s’aperçoit avec dépit que celle-ci est fiancée au contrebandier Stello. Mais, servi d’ailleurs par les circonstances, il persuade Malvina de l’abandon de son amoureux, et, grâce à cette imposture, décide la jeune fille à l’accompagner à Nice. Malvina, malgré l’existence brillante qu’elle mène, ne cesse de penser à Stello, mais, croyant toujours à sa trahison, elle finit par répondre oui aux instances de Passamont, désireux de précipiter les événements et de conclure son mariage. Pendant ce temps, Stello, à sa sortie de prison, où l’avait conduit la trahison d’un rival, apprend l’enlèvement de Malvina et se fait un allié du détective Drude pour retrouver son ravisseur. La veille du mariage, Malvina, qui a décidé de mourir plutôt que de devenir la femme de Passamont, s’est enfermée dans sa chambre et s’est endormie sur un lit de fleurs. Stello et le détective arrivent à temps pour la soustraire à la mort. L’imposture de Passamont se découvre. Justice est faite.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal n°261, 23.8.1913

Sujet dans le Bulletin Pathé n°30

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 24 au 30.10.1913

Rivista Pathé, Coll. Cineteca di Bologna


Date de la publication électronique :30 March 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004