L'Assaut fatal   –  Gerolamo Lo Savio  –  1913

Fiche générale

  • Titre original : L'assalto fatale
  • Numéro de film : 6035
  • Genre : Scène dramatique
  • Production : Il Film d'Arte italiana/Série d'Art Pathé frères (SAPF)
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur : Gerolamo Lo Savio
  • Interprètes : Ettore Berti (le banquier Dorsani)
    Agesilao Greco (Guido)
    Paola Monti (Regina d’Arnano)
    E. Pini
  • Scénario : Ugo Falena et Gerolamo Lo Savio

Production

  • Titre original : L'assalto fatale
  • Production : Il Film d'Arte italiana/Série d'Art Pathé frères (SAPF)
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur : Gerolamo Lo Savio
  • Scénario : Ugo Falena et Gerolamo Lo Savio
  • Interprètes : Ettore Berti (le banquier Dorsani)
    Agesilao Greco (Guido)
    Paola Monti (Regina d’Arnano)
    E. Pini

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène dramatique
  • Métrage : 720 m dont 642 en couleurs ; 730 m selon le programme Rivista Pathé
  • Code télégraphique : Salaire

RÉSUMÉ

Au château des Aulnaies, Guido Berti, jeune peintre d’un talent plein de promesses, exécute le portrait de la charmante Regina d’Arnano. Ils tombent bientôt amoureux l’un de l’autre. Cependant, la duchesse d’Arnano cherche à faire face à une situation inquiétante. Un de ses débiteurs, le banquier Dorsani, exige le remboursement immédiat de sa créance. La propriété est déjà grevée de deux hypothèques et le banquier discute avec la duchesse de la possibilité d’une troisième. Mais, Dorsani, séduit par la beauté de Regina entrevoit une autre solution et demande la main de sa fille à la duchesse. Regina, après une explication douloureuse avec sa mère et comprenant que celle-ci ne survivrait pas à la vente des Aulnaies, obéit, le cœur brisé. Le banquier se révèle bientôt être un brave homme et Regina devient une compagne aimante et dévouée. Mais un jour, Dorsani demande de faire assaut avec Guido Berti, l’une des plus fines lames du Club Royal d’escrime. Guido, ne se sentant pas maître de sa haine, essaye de se dérober. Mais il cède devant l’insistance du banquier et tue lâchement son rival avec une épée démouchetée.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal n°259, 9.8.1913

Sujet dans le Bulletin Pathé n°28

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 22 au 28.8.1913

Date de la publication électronique : 30 mars 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004