Le Combat de la pieuvre et du homard  –  1913

Fiche générale

  • Numéro de film : 6083
  • Genre : Scène instructive
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Production

  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène instructive
  • Métrage : 115 m
  • Code télégraphique : Sarigue

RÉSUMÉ

Armé de pinces redoutables, cuirassé de partout, le homard est un batailleur acharné. Aucun animal ne lui fait peur  : ses pinces en avant, il s’attaque non seulement à ses semblables, mais encore aux animaux les plus divers. C’est ainsi qu’il lui arrive parfois de lutter contre des pieuvres, ces hideux céphalopodes aux puissantes tentacules. Il semblerait que la lutte soit inégale et que la pieuvre, avec ses bras multiples, doive venir rapidement à bout en l’enserrant, du présomptueux homard, il n’en est rien. Après un combat qui se déroule, sous nos yeux, plein de palpitantes péripéties et où tour à tour chaque adversaire semble avoir le dessus, nous voyons la pieuvre lâcher la partie, découragée par l’insensibilité du homard à ses étreintes, lassée peut-être aussi par les ripostes douloureuses de ce dernier.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal n°260, 16.8.1913

Sujet dans le Bulletin Pathé n°29

Sortie: Omnia Pathé, Paris, 29.8 au 4.9.1913

Note crtitique: Dans son ouvrage Mes chasses aux papillons édité en 1955 alors qu’il avait 74 ans, Eugène Le Moult raconte avec verve comment il a été sollicité pour tourner les "trente six premiers films documentaires entomologique et océanographiques édités par la Société Pathé et Eclair". Il donne comme date 1912 et ajoute ces quelques phrases très éloquentes : "Je commençai par me réjouir beaucoup, mais je vis très rapidement que la maison Pathé, et plus tard la Société Eclair, ne partageaient pas mes points de vue. Mon but était purement éducatif. Le leur était d’ordre commercial. La question que ces messieurs me posaient en général était la suivante : Les bêtes que vous comptez filmer s’entre-dévorent-elles ? Se battent-elles, au moins ?. Je dus me plier aux exigences de ces producteurs et faire lutter entre eux des pauvres insectes qui n’en avaient pas la moindre envie."

"Les films qui séduisirent le plus furent les plus féroces. La lutte entre le homard et la pieuvre s'avéra un véritable triomphe."

Date de la publication électronique :30 March 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004