Roger la honte  –  Adrien Caillard  –  1913

Fiche générale

Affiche
  • Numéro de film : 6209
  • Genre : Scène dramatique
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Adrien Caillard
  • Interprètes : Paul Capellani (Roger la Honte)
    Georges Dorival (Luversn)
    Georges Saillard (avocat de Noirville)
    René Maupré (Raymond de Noirville)
    Henri Collen (L'usurier Gerbier)
    Jean Hervé...
  • Adaptation :Adrien Caillard d’après le roman de Jules Mary (1887)

Production

  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Adrien Caillard
  • Adaptation :Adrien Caillard d’après le roman de Jules Mary (1887)
  • Interprètes :Paul Capellani (Roger la Honte)
    Georges Dorival (Luversn)
    Georges Saillard (avocat de Noirville)
    René Maupré (Raymond de Noirville)
    Henri Collen (L'usurier Gerbier)
    Jean Hervé
    Georges Tréville
    Maximilien Charlier
    Germaine Dermoz (Julie)
    Sarah Davids (Henriette)
    André Pascal (Suzanne)
    la petite Maria Fromet (Suzanne enfant)

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène dramatique
  • Métrage : 2125 m
  • Code télégraphique : Semestre

RÉSUMÉ

Roger Laroque a une femme, Henriette, et une petite fille, Suzanne, qu’il adore, ce qui ne l’empêche pas de nouer une intrigue avec la séduisante Julia de Noirville. Il renonce à sa maîtresse le jour où l’avocat de Noirville, le mari de Julia, sauve la vie de la petite Suzanne. L’ardente Julia songe à se venger et accepte l’infâme proposition que lui fait un aventurier, du nom de Luversan, qui hait férocement Roger. Profitant d’une ressemblance fatale, ce Luversan, se fait passer pour Roger Laroque et commet, sur la personne de l’usurier Gerbier, un assassinat suivi de vol, que tout le monde, même sa femme et sa petite fille, qui ont vu le drame, attribuera à Laroque lui-même. D’autant plus que le remboursement d’une somme de 35 000 francs, jadis prêtée par lui à Mme de Noirville, vient à point pour achever de compromettre le malheureux Laroque, car les billets retrouvés sur lui proviennent du vol de Luversan et sont tout maculés de sang. Roger, qui a déchiré la lettre d’envoi de Julia, n’avouera jamais la provenance de ce remboursement. Il est donc arrêté et passe en cour d’assises. Lucien de Noirville, lui, n’a jamais cru à la culpabilité de Roger et a voulu défendre lui-même son ami. Cela ne fait pas l’affaire de Luversan qui s’arrange pour qu’au bon moment, alors qu’il va prendre la parole et sauver la tête de l’accusé, on lui apporte une lettre anonyme, dénonçant l’amour de Julia et de Roger. N’importe, le devoir est le plus fort et, entraîné dans un mouvement d’éloquence, il va dire le nom qui innocente son ami en le déshonorant publiquement. Mais l’émotion l’étouffe et il meurt avant d’avoir pu achever sa phrase. Désespéré, Laroque se laisse condamner sans se défendre aux travaux forcés à perpétuité. Il s’évade du bagne, revient en France chercher sa petite fille et s’embarque pour l’Amérique où il fait fortune. Il revient colossalement riche sous le nom de William Farnez. Mais le remords de Julia amènera la réhabilitation de Roger la Honte et permettra à la petite Suzanne, devenue grande, d’épouser son petit ami de jadis qui n’est autre que Raymond de Noirville, le fils de l’avocat.

En savoir plus

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 5 au 11.9.1913

Date de la publication électronique :30 mars 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004