La Belle au bois dormant  –  Albert Capellani (d’après Ch. Ford et J. Mitry); Lucien Nonguet (d’après J.G. Tharrats)  –  1908

Fiche générale

  • Autre titre : Sleeping Beauty (an U.S. title)
  • Numéro de film : 2074
  • Genre : Féeries & Contes (9me Série)
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Albert Capellani (d’après Ch. Ford et J. Mitry); Lucien Nonguet (d’après J.G. Tharrats)
  • Interprètes : Julienne Mathieu
  • Scénario :D’après le conte de Charles Perrault
  • Directeur de la photographie : Segundo de Chomón
  • Chef décorateur : Lorant-Heilbronn

Production

  • Autre titre : Sleeping Beauty (an U.S. title)
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Albert Capellani (d’après Ch. Ford et J. Mitry); Lucien Nonguet (d’après J.G. Tharrats)
  • Scénario :D’après le conte de Charles Perrault
  • Interprètes :Julienne Mathieu

Fiche technique

  • Photographie :Segundo de Chomón
  • Trucages :Segundo de Chomón
  • Chef décorateur :Lorant-Heilbronn

Résumé et notes

  • Genre : Féeries & Contes (9me Série)
  • Métrage : 300 m dont 260 en couleurs ; 984.0 f.
  • Code télégraphique : Dentaire

RÉSUMÉ

1ère partie :

  • Palais en fête,
  • Naissance, - Baptême,
  • Pré­diction des fées,
  • Le sommeil,
  • Symphonie du sommeil

2ème partie :

  • Cent ans après,
  • La chasse,
  • Réveil de la Princesse,
  • Apothéose

Le palais est en fête. Les fées président au baptême de la petite princesse et chacune lui fait un don. Elle sera la plus jolie, la plus intelligente, la plus douce, la plus spirituelle des princesses. Mais une méchante fée, la fée Carabosse, mécontente de n’avoir pas été conviée, s’avance à son tour et dit  : “Tu mourras à seize ans”. Heureusement la fée des forêts, ayant aperçu la méchante vieille, s’est réservée de parler la dernière  : “Je ne puis, dit-elle, conjurer entièrement le don de mon aînée, mais la princesse ne mourra pas. Elle dormira cent ans, jusqu’à ce qu’un prince vienne la réveiller”. Puis de sa baguette magique, elle endort tout le château. À seize ans, la petite princesse qui était vive et d’une nature ardente, s’échappe du château et la prédiction s’accomplit. Cent après, le prince Charmant, qui chassait dans la forêt, aperçoit le château de la Princesse. Une forêt vierge l’entourait de tous côtés, mais les obstacles s’écartent devant le prince qui arrive jusqu’à sa belle et la réveille d’un baiser.

En savoir plus

Annoncé dans P.C.G., n° 69, 1.2.1908

Sortie: Le Cirque d’Hiver, Paris, 31.1 au 6.2.1908

Sources S. Dalton : Catalogue Pathé Des Années 1896-1914, Volume 2, 1907-1909, mars 1908 |p 067

  • Localisation des copies : Copie conservée chez Pathé.
Date de la publication électronique :13 October 2008
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004