Le Roman d’un malheureux  –  L. Nonguet  –  1908

Fiche générale

  • Numéro de film : 2061
  • Genre : Scènes dramatiques
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :L. Nonguet
  • Interprètes : Georges Monca
  • Scénario :G. Zecca dit Rollini

Production

  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :L. Nonguet
  • Scénario :G. Zecca dit Rollini
  • Interprètes :Georges Monca

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scènes dramatiques
  • Métrage : 210 m ; 688.8 f.
  • Code télégraphique : Désaveu

RÉSUMÉ

La petite fille d’un pauvre homme est accidentée sur le chemin de l’école. Elle est ramenée inconsciente à sa maison. Le malheureux quoique frappé de douleur est obligé de laisser l’enfant à la garde d’une vieille femme pour se rendre à son travail car s’il s’arrête un seul jour la maisonnée n’aura pas de quoi manger. Arrivé au bureau qu’il doit nettoyer, il commence son travail mais sa pen­sée est constamment auprès de l’enfant. Il s’assied, perdu dans ses pensées. C’est ainsi que son patron le trouve en entrant et après l’avoir admonesté, il l’envoie faire une course. Au même moment, un voleur entre dans le bu­reau, fracture le coffre-fort et met un portefeuille vide dans la poche du pardessus que le travailleur a oublié. Après avoir fait la course commandée par son patron, notre pauvre homme rentre bien vite chez lui pour voir sa fille. Mais à peine a-t-il eu le temps de l’embrasser qu’un inspecteur de police entre et l’arrête pour le vol commis dans le bureau, ce qu’il nie. On trouve cependant le portefeuille vide et il est condamné. L’enfant est placée dans un hôpital. Le temps passe. On relâche l’innocent mais il cherche en vain du travail. Son passé fait qu’il est rejeté partout. Une bande de voyous l’entraîne dans une criminelle expédition. L’ex-forçat et le plus audacieux des bandits pénètrent dans une maison pendant que les autres font le guet. Une jeune femme apparaît. Le bandit lève déjà son arme sur elle lorsque le couteau tombe de ses mains : une main de fer lui enserre le cou et il tombe mort sous la poigne de son agresseur, l’honnête ouvrier. La dame lui en est si reconnaissante qu’elle l’engage comme valet et sa petite fille est adoptée par cette femme généreuse.

En savoir plus

Compte rendu  : M.P.W., 25.4.1908

Sortie  : Artistic Cinéma, Paris, 7 au 13.2.1908

Sources S. Dalton : Catalogue Pathé Des Années 1896-1914, Volume 2, 1907-1909 (Avril 1908) |p 070

Date de la publication électronique :13 October 2008
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004