Le Plus léger de tous les gaz : l’hydrogène  –  1912

Fiche générale

  • Numéro de film : 5525
  • Genre : Scène de vulgarisation scientifique
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Production

  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène de vulgarisation scientifique
  • Métrage : 135 m
  • Code télégraphique : Quignon

RÉSUMÉ

L’hydrogène est un gaz que nous connaissons tous, car les petits ballons rouges, plaisir de nos jeunes années, sont gonflés à l’hydrogène. En dégonflant un de ces ballons et en recueillant les gaz qu’il contient, on constate que l’hydrogène est incolore. On le prépare en laboratoire en décomposant l’acide sulfurique étendu d’eau par le zinc. L’hydrogène est un gaz combustible au même titre que le gaz d’éclairage et il existe des lampes à hydrogène. En brûlant, il se combine à l’oxygène de l’air, donnant ainsi de la vapeur d’eau que l’on peut condenser sur une surface froide. L’hydrogène engendre du feu et de l’eau. Il est quinze fois plus léger que l’air et l’on peut s’en rendre compte par la petite expérience suivante : des bulles de savon gonflées d’air tombent sur le sol tandis que gonflées à l’hydrogène, elles s’élèvent. Cette propriété de l’hydrogène est utilisée pour le gonflage des aérostats. Dans l’industrie aérostatique, le gonflement des ballons se fait au moyen d’hydrogène comprimé dans des tubes d’acier. Le film que nous présentons aujourd’hui, après avoir montré à nos spectateurs les différentes expériences que nous venons d’énumérer, les fait assister aux diverses phases du gonflement d’un aérostat de deux mille mètres cubes, puis à sa majestueuse envolée.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal n°226, 21.12.1912

Date de la publication électronique :27 May 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004