Le Ruisseau  –  Denola / Georges  –  1912

Fiche générale

  • Numéro de film : 5575
  • Genre : Comédie
  • Production :Société cinématographique des auteurs et gens de lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Denola
    Georges
  • Interprètes : Gauthier
    Louis (Paul Bréhant) ; Collen
    Henri (Édouard) ; Duard
    Émile (le roi de l’acier) ; Pascal
    Andrée (Denise) ; Dermoz
    Germaine (Simone Dargy)
  • Adaptation :D’après la pièce de Pierre Wolff (1907)

Production

  • Production :Société cinématographique des auteurs et gens de lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Denola
    Georges
  • Adaptation :D’après la pièce de Pierre Wolff (1907)
  • Interprètes :Gauthier
    Louis (Paul Bréhant) ; Collen
    Henri (Édouard) ; Duard
    Émile (le roi de l’acier) ; Pascal
    Andrée (Denise) ; Dermoz
    Germaine (Simone Dargy)

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Comédie
  • Métrage : 760 m
  • Code télégraphique : Raifort

RÉSUMÉ

Le peintre Paul Bréhant est un amoureux sentimental. Depuis trois mois il a pour fiancée la belle Simone Dargy. Il souffre vraiment lorsqu’il apprend que la jeune fille vient de le sacrifier pour engager sa parole à un milliardaire américain et il cherche l’oubli dans le tourbillon du plaisir. Dans un restaurant de nuit de Montmartre où fréquentent des soupeurs attardés et des petites femmes, il retrouve M. Édouard, vieil habitué de l’endroit, honnête rentier, qui a passé l’âge de l’amour mais demeure compatissant et généreux pour les pauvres femmes dont la gaieté factice cache bien des détresses. Ainsi, leur voisine de table, Denise Fleury, qui ne peut gagner sa vie comme ouvrière, a cherché du pain dans la rue. Un bébé lui est venu, aggravant sa misère. Le peintre se sent déjà pris de pitié. Aussi, prend-il sa défense lorsqu’un grossier personnage, Lucien Cointel insulte la malheureuse. Des cartes sont échangées, un duel a lieu. Paul est blessé et Denise s’installe à son chevet. Puis, lors d’une réunion dans la maison de campagne d’Édouard, Denise apparaît métamorphosée. Cependant, une panne d’auto force le roi de l’acier et sa femme à demander l’hospitalité à M. Édouard. Simone, vexée de se voir si vite oubliée et jalouse du bonheur de Denise, cherche à reconquérir Paul Bréhant. Le jour de la fête de Denise, Paul lui a réservé une surprise et a fait revenir le bébé de chez sa nourrice. Et, lorsque Simone lui offre de guérir la blessure qu’elle lui a faite jadis à condition qu’il rende Denise au “ruisseau”, Paul lui répond que parfois on rencontre dans le ruisseau une fleur pure à la surface. “J’en ai recueilli une au fil de l’eau et je la garde”. Et comme il aime sincèrement Denise, il l’épousera.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal n°227, 28.12.1912

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 21 au 27.2.1913

Date de la publication électronique :27 May 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004