Les Éphémères, papillons d’un jour  –  1912

Fiche générale

  • Numéro de film : 5547
  • Genre : Scène instructive
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Production

  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène instructive
  • Métrage : 120 m dont 40 en couleurs
  • Code télégraphique : Rabrouer

RÉSUMÉ

L’éphémère, que nous connaissons seulement sous sa forme adulte, ne vit que quelques heures, du lever au coucher du soleil. Avant de revêtir sa brillante et passagère livrée nuptiale, l’éphémère a vécu huit mois environ à l’état de larve aquatique. Les œufs de l’éphémère donnent naissance à des larves dont le corps est muni d’une série de palettes arrondies qui leur servent à respirer. Notre bande montre une larve d’éphémère considérablement grossie, cette larve n’ayant en réalité qu’un centimètre de long. La larve se transforme en nymphe qui reste un certain temps les ailes étendues sur l’eau. Avant de devenir insecte parfait, la nymphe se dépouille de sa peau et de ses ailes ; la métamorphose s’opère en quelques secondes et, glorieuse, abandonnant sa forme primitive, l’éphémère s’élance vers la lumière ; mais grisé de soleil et d’amour, il ne connaîtra pas de lendemain. Gracieux insecte ailé, emblème de la fugacité des choses, l’éphémère est plus prosaïquement un appât dont les poissons sont friands.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal n°230, 18.1.1913

Sujet dans le Bulletin Pathé n°51

Sortie : Théâtre Omnia, Rouen , 8 au 14.4.1913

Date de la publication électronique :27 May 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004