Le Mystère de la rue Donskaya  –  Kaï Hansen  –  1913

Fiche générale

  • Titre original : Taina doma n° 5 (1912)
  • Numéro de film : 5832
  • Genre : Scène dramatique
  • Production :Pathé frères
  • Marque Pathé :Le Film Russe
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Kaï Hansen
  • Interprètes : Véra Pachennaïa (Elsa)
    Mikhaïl Doronine (Dobroff)
    Boris Pasetski (comte Darsky)
  • Scénario :Cheslav Sabinsky
  • Directeur de la photographie : Georges Meyer et Alexandre Levilsky

Production

  • Titre original : Taina doma n° 5 (1912)
  • Production :Pathé frères
  • Marque Pathé :Le Film Russe
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Kaï Hansen
  • Scénario :Cheslav Sabinsky
  • Interprètes :Véra Pachennaïa (Elsa)
    Mikhaïl Doronine (Dobroff)
    Boris Pasetski (comte Darsky)

Fiche technique

  • Photographie :Georges Meyer et Alexandre Levilsky

Résumé et notes

  • Genre : Scène dramatique
  • Métrage : 625 m
  • Code télégraphique : Reptile

RÉSUMÉ

Elsa, associée de l’aventurier Dobroff, s’éprend d’un jeune boyard, le comte Vassilieff Darsky. L’enjôleuse se met en devoir de l’exploiter, mais elle ressent bientôt le dépit de voir son attention se porter sur la belle Olga Nortcheff. Elle connaît les affres de la jalousie et jure de se venger, lorsque l’avantageux boyard se détourne d’elle définitivement pour s’afficher avec sa rivale. L’insidieux Dobroff suggère à Elsa un machiavélique plan de vengeance  : une maison abandonnée de la rue Donskaya est, d’après la rumeur publique, hantée par le fantôme d’une jeune femme, morte mystérieusement sous son toit. Qu’Elsa attire Darsky dans cette maison et, grâce à leur complicité, il n’en sortirait pas vivant. La scène suivante est digne du Grand-Guignol. Darsky, qui a parié avec Elsa de passer la nuit dans la maison hantée, vit des heures affolantes, terrifiantes ; soudain, un courant d’air venu de la fenêtre, éteint les bougies. Darsky, dont les yeux cherchent à percer la nuit, peuplée de terreurs et de fantômes, aperçoit deux silhouettes qui se glissent dans l’ombre. Un coup de feu retentit  : Darsky chancelle et tombe. Le lendemain, les amis de Darsky retrouvent son corps inanimé. Un revolver gît à ses côtés et une lettre détourne l’attention de la police  : “N’ayant pas la force de supporter plus longtemps tant d’horreur, je mes fin à mon supplice.” Elsa triomphe et le classement de l’affaire de la rue Donskaya lui assure l’impunité de son crime. Mais le remords qui, désormais devait hanter ses nuits et ses veilles, la punit plus sûrement que la justice humaine.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal n°245, 3.5.1913

Sujet dans le Bulletin Pathé n°14

Sortie : Kinérama Pathé, Paris, 16 au 22.5.1913

Le film fut présenté à Moscou le 1.12.1912. Son métrage était de 740 m.


Date de la publication électronique :17 March 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004