Le Fiancé d’une autre  –  1913

Fiche générale

  • Numéro de film : 5838
  • Genre : Comédie
  • Production :Société cinématographique des auteurs et gens de lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères
  • Interprètes : René Maupré
  • Scénario :Daniel Riche

Production

  • Production :Société cinématographique des auteurs et gens de lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Scénario :Daniel Riche
  • Interprètes :René Maupré

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Comédie
  • Métrage : 375 m
  • Code télégraphique : Rescousse

RÉSUMÉ

Dans le petit restaurant où ils prennent pension, le pianiste Jacques Dufour s’éprend de la couturière Micheline. Zoé, l’amie de Micheline, sert d’intermédiaire entre les timides amoureux. De retour dans sa chambrette, le souvenir de Micheline fait battre le cœur du musicien et pendant ce temps, les rêves de la jeune fille sont hantés par le franc et cordial visage de son voisin de table. Sur ces entrefaites, à l’occasion de la fête de leur patronne, toutes les ouvrières de l’atelier Loriquet, suivant une tradition immuable, vont faire une partie à Robinson. L’essaim joyeux envahit l’île. Les unes, à âne, essayent de combattre l’opiniâtreté de leurs montures. Micheline, quant à elle, a choisi un joli poney. Mais celui ci se montre aussi obstinés que les ânes. Micheline et Zoé, par son caprice, se trouvent séparées du reste de la troupe. L’amour malin profite des circonstances pour remettre en présence Jacques et Micheline. Et ce jour de fête s’achève dans la joie de leurs fiançailles. Quelques jours plus tard, Micheline, allant livrer une robe de mariée, découvre chez sa cliente une photographie qu’elle croit être celle de Jacques. “C’est mon fiancé” déclare la jeune fille de la maison. Et Micheline assiste, avec quel désespoir! à la cérémonie nuptiale. Convaincue de la trahison de Jacques, elle s’enferme dans sa chambre pour mourir et coupe la conduite de gaz. Et pourtant, Jacques n’est pas parjure. Une extraordinaire ressemblance a trompé les yeux de Micheline. Le pianiste arrive à temps pour la sauver et se justifie auprès de sa fiancée, qui ne demande, du reste, qu’à se laisser convaincre.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal n°245, 3.5.1913

Sujet dans le Bulletin Pathé n°14

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 16 au 22.5.1913

Date de la publication électronique :17 March 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004