La Calomnie  –  Camille de Morlhon  –  1913

Fiche générale

Affiche
  • Numéro de film : 5844
  • Genre : Comédie
  • Production :Pathé frères
  • Marque Pathé :Films Valetta
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Camille de Morlhon
  • Interprètes : Pierre Magnier (Jean Vallier)
    Jean Signoret (Paul Dallon)
    Lopez
    Léontine Massart (Comtesse Lotocka)
    Camille Licenet (Lucie Dawson)
  • Scénario :Camille de Morlhon

Production

  • Production :Pathé frères
  • Marque Pathé :Films Valetta
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Camille de Morlhon
  • Scénario :Camille de Morlhon
  • Interprètes :Pierre Magnier (Jean Vallier)
    Jean Signoret (Paul Dallon)
    Lopez
    Léontine Massart (Comtesse Lotocka)
    Camille Licenet (Lucie Dawson)

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Comédie
  • Métrage : 705 m dont 625 en coul.
  • Code télégraphique : Résilier

RÉSUMÉ

Dans les Pyrénées, le peintre Paul Dallon ébauche un coin de paysage aux mornes horizons. Tandis que, les yeux clignés, il cherche les valeurs de son sujet, il aperçoit soudain une femme excursionnant sans guide dans cette région périlleuse. Elle escalade une roche presque à pic, les pierres roulent sous ses pieds ; elle s’accroche aux rares broussailles qui croissent aux fentes de la pierre grise. Visiblement, elle est à bout de forces. Paul se fait descendre, à l’aide de sa corde, au secours de l’imprudente et opère un difficile sauvetage. Quelques jours après cet incident, l’intrépide jeune femme à qui Paul a sauvé la vie lui apporte, pour lui manifester sa reconnaissance, la commande de son portrait. C’est la comtesse Lotocka, jeune viennoise. Elle s’éprend bientôt de son peintre et Paul, qui est fiancé, s’abandonne à la douceur de ce flirt naissant. Imprudence qu’il paiera cher. Un ami d’enfance de Lucie Dawson, sa fiancée, a résolu de supplanter Paul auprès de la jeune fille. Il apprend par une agence l’intrigue du peintre et en profite pour le perdre dans l’esprit de sa fiancée. Un instantané, pris au moment propice, sert de preuve à une accusation anonyme. Lucie, en proie au désespoir et à l’indignation, accepte les consolations hypocrites de Jean. Mais la comtesse viennoise, chez qui le coeur vaut mieux que les apparences, veut réparer le mal qu’elle a causé. Elle n’a pas de peine à persuader la jeune fille et à reconquérir l’estime et le pardon de Paul Dallon.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal n°248, 24.5.1913

Sujet dans le Bulletin Pathé n°17

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 6 au 12.6.1913

Date de la publication électronique :17 March 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004