La Princesse noire  –  René Leprince  –  1908

Fiche générale

  • Autre titre : The Black Princess (an English translation)
  • Numéro de film : 2065
  • Genre : Scènes dramatiques
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :René Leprince
  • Directeur de la photographie : Henri Stucker

Production

  • Autre titre : The Black Princess (an English translation)
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :René Leprince

Fiche technique

  • Photographie :Henri Stucker
  • Décors :Bois de Vincennes

Résumé et notes

  • Genre : Scènes dramatiques
  • Métrage : 260 m ; 852.8 f.
  • Code télégraphique : Désarroi

RÉSUMÉ

Un homme noir de sang royal est amoureux de la fille du général blanc qui commande dans son pays. Il va deman­der sa main, persuadé que sa noble origine lui permet cet honneur. Mais sa demande est rejetée avec mépris. Il décide de se venger ; retourne dans sa tribu et demande à la Princesse noire de l’aider. Celle-ci qui l’aime, accepte, croyant qu’il s’agissait d’insultes. Il retourne avec sa petite armée jusqu’à la demeure du général. Il fait prison­nier tout le monde exceptés le général et son intendant laissés pour morts. Après une harassante journée, les pauvres femmes pénètrent dans la ville indigène liées comme des esclaves. On les enferme dans une tente bien gardée. Le ravisseur entre bientôt dans la tente et de nouveau renouvelle sa déclaration d’amour. Comme elle refuse toujours, il décide une horrible vengeance. Il l’accuse de racisme envers son peuple et, après les avoir attachées au poteau de torture, leur ordonne de renoncer à leur foi, ce que les victimes refusent. Il ordonne alors de les mettre à mort mais l’intendant du général a suivi la trace des ravisseurs et a expliqué à la Princesse la mau­vaise foi de celui qu’elle aime. Il vient à leur secours en compagnie de la Princesse au cœur brisé. Les fugitifs réussissent à s’enfuir poursuivis par le chef noir et sa tribu. Grâce à la Princesse noire, ils égarent leurs pour­suivants. Cependant, les efforts des dernières heures ont été trop durs pour les fragiles femmes blanches et elles sont obligées de s’arrêter. La Princesse pleine de courage comprend que si ses protégées ne reçoivent pas de se­cours d’ici peu, elles sont perdues. Elle court donc chez le Général et lui explique la situation. Après une dure bataille entre blancs et noirs, le chef de ces derniers est tué et la femme noire tombe en pleurant sur le corps de son bien-aimé.

En savoir plus

Compte rendu  : M.P.W., 4.4.1908

Sortie  : Pathé Grolée, Lyon, 20.3.1908

Sources S. Dalton : Catalogue Pathé Des Années 1896-1914, Volume 2, 1907-1909 (Mai 1908) |p 076

Date de la publication électronique :13 October 2008
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004