Plus fort que la haine  –  Ferdinand Zecca et René Leprince  –  1913

Fiche générale

Affiche
  • Numéro de film : 5991
  • Genre : Scène de la Vie Moderne en 3 parties
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Ferdinand Zecca et René Leprince
  • Interprètes : René Alexandre (le peintre)
    Gabriel Signoret (le Pr de chant)
    Gabrielle Robinne (Gina Gioverni)
    Aimée Tessandier
  • Scénario :Louis Z. Rollini

Production

  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Ferdinand Zecca et René Leprince
  • Scénario :Louis Z. Rollini
  • Interprètes :René Alexandre (le peintre)
    Gabriel Signoret (le Pr de chant)
    Gabrielle Robinne (Gina Gioverni)
    Aimée Tessandier

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène de la Vie Moderne en 3 parties
  • Métrage : 955 m dont 841 en coul.
  • Code télégraphique : Rudesse

RÉSUMÉ

La cantatrice Gina Gioverni, superbe créature habituée aux adulations d’un public idolâtre n’a qu’une affection au monde, sa mère aveugle et qu’un amour, son art. Elle lit, sans trouble, les billets d’amour que le courrier lui apporte chaque matin. Parmi ses adorateurs, un certain marquis de Boisfont la poursuit avec une singulière insistance. Très sincèrement épris, le malheureux, que des liens de famille empêchent d’épouser celle qu’il aime, désespéré de se heurter à un refus inflexible, se suicide. La nouvelle, publiée par les journaux, avec une intention hostile, pour Gina, court les milieux parisiens. À l’École des Beaux-Arts, l’étudiant Alexandre esquisse la cantatrice, allongée sur une tombe, avec, pour légende : “Leboudoir de la belle Gioverni”. Le dessin parait dans le journal le Furet dont le numéro fait sensation et le public, hostile, siffle son idole de la veille. Gina se confie à son vieux professeur et le charge de prendre des renseignements sur le peintre Alexandre qu’elle s’est mise à haïr de toute la force de son désespoir. Elle se présente comme modèle dans les milieux où il fréquente, les cabarets de Montmartre, le Moulin de la Galette, etc. Bientôt, étant parvenue à son but, poser pour l’artiste, la sirène subjugue sa victime. Mais, plus fort que la haine, l’Amour se plaît à bouleverser ses plans. Gina est prise à son propre piège et son cœur se met à battre pour la première fois. Elle épousera Alexandre, à qui la pénitence sera douce.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal n°255, 12.7.1913

Sujet dans le Bulletin Pathé n°24

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 25 au 31.7.1913

Date de la publication électronique :26 March 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004