Monte-Carlo  –  1913

Fiche générale

  • Numéro de film : 6026
  • Genre : Scène de plein air
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Production

  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène de plein air
  • Métrage : 135 m dont 117 en couleurs
  • Code télégraphique : Saillie

RÉSUMÉ

D’un coup d’œil, la Principauté de Monaco s’embrasse tout entière sur un rocher qui s’avance majestueusement dans la mer : Monaco, au-dessous, le quartier commerçant et bourgeois de la Condamine ; plus loin, sur un promontoire, Monte-Carlo, la ville des jeux. Monte-Carlo! Ce nom évoque dans l’esprit des souvenirs des Mille et une nuits. Là ou se dressaient naguère les rochers des spélugues, on ne voit aujourd’hui que villas, hôtels, palais et jardins féeriques. Toute la vie de Monte-Carlo se concentre dans le Casino qu’a agrandi, restauré, embelli, Charles Garnier, à qui l’on doit spécialement la salle de théâtre, gracieuse réminiscence de l’Opéra de Paris. Mais c’est encore à la nature qu’est faite la plus belle part en ce monde enchanté. Les formules de l’admiration s’épuisent en parcourant les jardins d’Armide, et les terrasses fleuries, qui surplombent la mer au-dessus du golfe de la Paix, ce “sinus pacis” des Romains, dont le nom dit assez que nulle part le calme n’est plus grand que sur ce rivage privilégié.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal n°262, 30.8.1913

Sujet dans le Bulletin Pathé n°31

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 12 au 18.9.1913

Date de la publication électronique :01 April 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004