Rigadin Napoléon  –  Georges Monca  –  1913

Fiche générale

Affiche
  • Numéro de film : 6090
  • Genre : Scène comique
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Georges Monca
  • Interprètes : Prince
    Pepa Bonafé (Mme de Bonafait)
    Maximilien Charlier (Napoléon)
  • Scénario :Jacques Marie Boutet de Monvel

Production

  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Georges Monca
  • Scénario :Jacques Marie Boutet de Monvel
  • Interprètes :Prince
    Pepa Bonafé (Mme de Bonafait)
    Maximilien Charlier (Napoléon)

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène comique
  • Métrage : 340 m
  • Code télégraphique : Satinette

RÉSUMÉ

Rigadin est fiancé à une jeune veuve, Mme de Bonafait, qui a le culte de l’Empereur Napoléon. Elle possède un petit musée de reliques, bustes, médailles, monnaies, effigies, etc. Rigadin feint un égal enthousiasme pour le grand empereur ; par malheur, il laisse tomber un petit buste de Napoléon, maladresse que Mme de Bonafait ne lui pardonne pas. Sur ces entrefaites, Rigadin vient à hériter d’un oncle qui lui lègue sa redingote grise et, bienheureux hasard, un buste de Napoléon. Mais la lettre du notaire est rédigée de telle sorte que Rigadin attribue à Napoléon la redingote de son oncle et s’empresse d’envoyer une dépêche à sa fiancée pour lui offrir ces précieuses reliques et rentrer en grâce. Il s’endort, le cœur plein d’espoir et fait un rêve mirifique, où, devenu Napoléon lui même, il passe en revue ses troupes et les modernise en leur inculquant quelques notions de gymnastique suédoise et de jiujitsu. Puis il grimpe aux Pyramides et prononce les paroles célèbres qui électrisent ses vieux troupiers ; ensuite, c’est Fontainebleau, où Joséphine, sous les traits de Mme de Bonafait, tient sa cour. Les plus beaux rêves ont une fin et Rigadin Napoléon, redevenu Rigadin tout court, reçoit la visite de Mme de Bonafait, impatiente de posséder la fameuse redingote. On juge de sa déconvenue lorsque Rigadin, tout fier, étale à ses yeux la redingote grise de son oncle! quant au buste, il est en plâtre. Mme de Bonafait le jette à la tête de son trop naïf adorateur. Et tout est rompu!

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal n°265, 20.9.1913

Sujet dans le Bulletin Pathé n°34

Sortie : Théâtre Omnia, Rouen, 14 au 20.10.1913

Date de la publication électronique :01 avril 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004