Max toréador  –  Max Linder  –  1913

Fiche générale

  • Titre original : Max Toreador (it.)
  • Numéro de film : 6103
  • Genre : Scène comique
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Max Linder
  • Interprètes : Max Linder
    Stacia Napierkowska (apparition)
  • Scénario :Max Linder
  • Chef opérateur : Henri Stucker

Production

  • Titre original : Max Toreador (it.)
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Max Linder
  • Scénario :Max Linder
  • Interprètes :Max Linder
    Stacia Napierkowska (apparition)

Fiche technique

  • Chef opérateur :Henri Stucker

Résumé et notes

  • Genre : Scène comique
  • Métrage : 580 m
  • Code télégraphique : Saunaison

RÉSUMÉ

Max assiste à une course de taureaux en France. Complètement emballé par ce spectacle sauvage et coloré, notre ami, non content de ses succès d’artiste et de mondain, veut devenir toréador. Il n’hésite pas, pour s’exercer, à introduire une vache dans son appartement du quai d’Orsay. Cette vache est débonnaire. Max a beau réitérer les passes de cape, elle reste impassible et se contente de “fumer” les fleurs du tapis. Justement, on organise à Barcelone une course de taureaux au profit des pauvres de cette ville. Max, très populaire en Espagne, est invité à prêter son concours. Toreros et toréadors viennent prendre Max, nommé directeur de la course. De jeunes Espagnoles, à l’allure cadencée, charmantes sous leurs mantilles, semblant échappées d’une œuvre de Zuloaga, président la fête. Max descend dans l’arène et une inénarrable parodie se déroule alors. Max déclaré vainqueur après la pose des banderilles et la mise à mort, est porté en triomphe.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal n°262, 30.8.1913

Sujet dans le Bulletin Pathé n°31

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 12 au 18.9.1913

source Fondation pour le titre italien : Rivista Pathé n° 117 du 20 juillet, programme 237 (coll. Cineteca di Bologna)

source Fondation pour l'opérateur : Commission de recherche historique (Cinémathèque française, CRH49-B2). Stucker cite plusieurs titres de Max Linder dont il fut l'opérateur. Pour Max Toréador, il indique tourner la partie réalisée en France.


Date de la publication électronique :01 April 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004