Les Incompréhensibles  –  Segundo de Chomón  –  1908

Fiche générale

  • Numéro de film : 2138
  • Genre : Scènes à trucs (3me Série)
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Segundo de Chomón
  • Interprètes : Julienne Mathieu (le prestidigitateur)

Production

  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Segundo de Chomón
  • Interprètes :Julienne Mathieu (le prestidigitateur)

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scènes à trucs (3me Série)
  • Métrage : 120 m couleurs ; 393.6 f.
  • Code télégraphique : Docteur

RÉSUMÉ

La scène représente un salon avec trois grandes baies voilées au fond. Un homme emmitouflé dans une vaste houppelande noire, le visage caché par un grand chapeau à plumes entre et salue en retirant son couvre-chef. Il est masqué. Il enlève ensuite son manteau et apparaît vêtu comme un mousquetaire. Il tire son épée, fait quelques moulinets, la remet au fourreau, puis après avoir fait quelques tours avec elle, fait apparaître sur le devant de la scène comme peint sur une glace d’abord un animal fabuleux, puis une énorme tête de clown qui fait place à une figure de vieille femme avec lunettes vue de côté qui se transforme ensuite en un superbe coq ! Après cela, deux valets entrent et ouvrent les rideaux latéraux. Puis ils emmènent sur la scène et assoient chacun de son côté deux personnages qui paraissent endormis. Le prestidigi­tateur se retire ainsi que les valets. Les deux personnages se lèvent et se mettent à table. Ils ont des gestes méca­niques. L’un des deux “hommes” s’empare d’un morceau dans le plat de son vis à vis. Ce dernier prend un pain et lui fait sauter… la tête ! Le maître de cérémonie revient avec les deux valets qui remettent la tête en place. Ils disparaissent encore une fois. Nos deux personnages se lèvent et engagent un duel à l’épée puis en viennent aux mains. L’un des deux, vaincu, tombe à terre. Le premier se rassoie. Le “cadavre” se relève également et s’assied. Il enlève d’abord sa perruque, puis sa… tête qu’il pose à terre, enlève son dolman et l’on s’aperçoit alors que c’est un mannequin avec un bras articulé. L’autre se déshabille à son tour mais cette fois c’est un squelette qui nous apparaît. Leurs vêtements se remettent sur eux. Peu après, sur une injonction du maître de cérémonie, ils dispa­raissent derrière le rideau. Le prestidigitateur étend alors sa cape et fait apparaître un homme étendu à terre qui s’avère être un clown qui exécute quelques cabrioles. Le prestidigitateur le fait disparaître au profit d’une jeune et jolie fille suivie bientôt par une autre. Elles font quelques pas de danse. Notre prestidigitateur fait revenir sur scène les deux personnages du début qui prennent place sur les deux fauteuils de chaque côté de la scène. Une épaisse colonne de fumée s’élève bientôt derrière chacun des fauteuils et se transforme en guirlande de fleurs. Apothéose : Six jeunes femmes paraissent entre les guirlandes et le clown fait ensuite sa réapparition au bas de cette estrade aux côtés du prestidigitateur qui ensuite fait un vaste mouvement avec son manteau et la scène réapparaît comme au début. (scénario d’après vision)

En savoir plus

Voir l’article de Juan Gabriel Tharrats “Viaje al centro de la luz”

Sources S. Dalton : Catalogue Pathé Des Années 1896 À 1914 (1907-1909), by Henri Bousquet |p 081-082

Date de la publication électronique :09 December 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004