Les Dynamiteurs  –  1908

Fiche générale

  • Numéro de film : 2082
  • Genre : Scènes dramatiques
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Production

  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scènes dramatiques
  • Métrage : 235 m ; 770.8 f.
  • Code télégraphique : Dessiner

RÉSUMÉ

Avec un mauvais regard sur sa vilaine figure, un homme s’avance furtivement le long du quai à la recherche d’une victime. En le suivant, nous nous apercevons qu’il est le représentant d’une des plus dangereuses espèces de repris de justice : un dynamiteur dont le seul travail consiste à détruire des navires afin de voler leur cargaison. Après avoir donc choisi le vaisseau, il s’en va rapidement, ar­rive à une masure, parle avec un de ses complices lequel, tout de suite après, va rejoindre deux autres bandits. Après une courte discussion, le trio s’en va dans le calme de la nuit et arrive près d’un grand cargo. Un scaphan­drier descend et place l’explosif sous l’avant du navire endormi. Les bandits sont à peine repartis qu’une énorme explosion secoue le bateau ; les marins qui n’ont pas été atteints sautent par-dessus bord. Lorsque tout est revenu calme, les criminels reviennent. Bientôt, une armée de scaphandriers vont rechercher les marchandises dans les entrailles de l’épave, les remontent et les chargent sur des chevaux emmenés pour cela. Ils arrivent rapidement à une grotte. Le prix du sang est alors distribué aux bandits. Mais le chef estimant que sa part est trop petite, réclame. Ses compagnons refusent. Alors, il part jurant de se venger. Il arrive au village, réveille les marins et leur dit qu’il sait où se trouve la caverne dans les falaises où les dynamiteurs sont cachés. Tous les matelots conduits par l’homme se ruent en direction de cet endroit. Arrivé près de l’entrée de la grotte, le traître meurtrier entre dans l’étroit passage, déterminé à conduire les marins furieux contre ses camarades qui ne suspectent rien. Cependant, en voyant tous ses anciens compagnons réunis, une nouvelle idée surgit dans sa tête. Il sait que la grotte a un dispositif secret et terrible destiné à exterminer les intrus. Cette horrible machine de mort consiste en un énorme double plafond truffé de centaines de coutelas aiguisés et tranchants qui, lorsqu’un ressort est poussé tombent et coupent tout être humain en morceaux. Il hésite une minute car il sait qu’en détruisant ses anciens com­pagnons, il périra lui aussi. Cette pensée le fait frissonner mais avec un sourire diabolique, il presse le bouton et poussant un cri de triomphe, il meurt d’une mort horrible avec toute la bande.

En savoir plus

Compte rendu  : M.P.W., 11.4.1908

Sortie  : Pathé Grolée, Lyon, 20.3.1908

Sources S. Dalton : Catalogue Pathé Des Années 1896 À 1914 (1907-1909), by Henri Bousquet |p 084

Date de la publication électronique :15 July 2008
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004