Le Roman de Magdalena  –  1913

Fiche générale

  • Titre original : Il romanzo di Maddalena
  • Numéro de film : 6308
  • Genre : Scène dramatique
  • Production :Il Film d'Arte italiana/Série d'Art Pathé frères (SAPF)
  • Édition : Pathé frères
  • Interprètes : Stefano Bissi
    Madeleine Céliat
    Lola Visconti-Brignone

Production

  • Titre original : Il romanzo di Maddalena
  • Production :Il Film d'Arte italiana/Série d'Art Pathé frères (SAPF)
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Interprètes :Stefano Bissi
    Madeleine Céliat
    Lola Visconti-Brignone

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène dramatique
  • Métrage : (910 m)
  • Code télégraphique : Simplesse

RÉSUMÉ

En se promenant à travers les ruelles grouillantes, pleines de mendiants loqueteux et superbes, du Transtévère, le peintre Auguste Jandella a découvert un admirable modèle, en la bouquetière de Magdalena. La jeune fille possède cette admirable simplicité de lignes qui fait la beauté des Italiennes. Auguste Jandella exécute d’après elle une oeuvre de fraîcheur et de jeunesse où se révèle déjà un talent personnel, ferme et délicat. Le peintre s’est épris de son modèle et tous deux, grisés d’amour, pleins de confiance en l’avenir, bohèmes et sans souci d’assurer leur vie matérielle, vivent des heures de bonheur, partagées entre le travail et le plaisir. Un jour pourtant, ils se trouvent sans un sou. Le propriétaire a saisi le mobilier. Jandella a vainement essayé de vendre quelques toiles et c’en est fini du joli roman d’amour. Magdalena, habilement circonvenue par un certain Adhémar Riga, maître de ballet, apprend l’art des pointes et des jetés battus. Elle devient une étoile, adulée du public, adorée, acclamée, lorsque l’oeuvre de Jandella, sous le titre de “Jeune fille”, obtient au Salon un éclatant succès. Le commandant Rostri, qui passe pour le protecteur de Magdalena, consent à lui acheter le tableau pour lequel elle posa naguère et le peintre, qui a reçu, non sans surprise, la nouvelle de la vente rapide de son tableau, apprend qui en est l’acquéreur. Repris par sa passion, par le souvenir brillant de son amour qu’il n’a pas su oublier, Jandella, torturé par la jalousie et le désespoir, est pris d’une crise de folie aumilieu du banquet que lui offrent ses amis pour fêter son succès. Mais l’amour sincère ne meurt pas. Magadalena revient et le passé revit.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal n°277, 13.12.1913

Sujet dans le Bulletin Pathé n°46

Sortie : Kinérama Pathé, Paris, 26.12.1913 au 1.1.1914

Date de la publication électronique :30 November 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004