Le Roi Koko  –  Prince  –  1913

Fiche générale

  • Numéro de film : 6315
  • Genre : Scène comique
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Prince
  • Interprètes : Prince (Daubichon)
    André Simon (le roi Koko)
    Pepa Bonafé (Angèle)
    Gabrielle Lange (la bonne)
    Yvonne Maëlec (la pêcheuse)
    Charles Lorrain
  • Adaptation :D’après le vaudeville de Alexandre Bisson (1887)

Production

  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Prince
  • Adaptation :D’après le vaudeville de Alexandre Bisson (1887)
  • Interprètes :Prince (Daubichon)
    André Simon (le roi Koko)
    Pepa Bonafé (Angèle)
    Gabrielle Lange (la bonne)
    Yvonne Maëlec (la pêcheuse)
    Charles Lorrain

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène comique
  • Métrage : (570 m)
  • Code télégraphique : Singe

RÉSUMÉ

Daubichon et son ami Lamazou, avant de partir pour l’Afrique où ils vont placer des “articles de Paris”, viennent prendre congé de Angèle lamodiste, dont ils sont tous deux épris. Mais c’est Lamazou qu’Angèle préfère et elle s’est fiancée à lui, à l’insu du pauvre Daubichon qui n’apprend qu’à l’heure du départ cette fâcheuse nouvelle. Mais Daubichon est un malin, un débrouillard et les mensonges ne lui coûtent pas. Trois mois après à Tohugto, arrêtés par des indigènes et conduits devant le roi nègre Koko, Daubichon et Lamazou n’enmènent pas large et se voient déjà embrochés audessus de la rôtissoire nationale, lorsque Daubichon a l’heureuse inspiration de déballer devant le roi Koko ses plus récents “articles de Paris”, grâce auxquels il conquiert complètement les bonnes grâces dumonarque. Abusant de l’ascendant qu’il a pris sur Koko, l’astucieux Daubichon lui demande de retenir son rival prisonnier pendant un an, service contre lequel il s’engage à ouvrir toutes grandes à S.M. les portes de son harem à Paris! De retour à Paris, la première visite de Daubichon est pourAngèle, à qui il annonce que Lamazou a été mangé par les sauvages. Après avoir beaucoup pleuré, Angèle consent à se laisser consoler et épouse le traître Daubichon. Deux ans s’écoulent. Daubichon est devenu un mari qui délaisse sa femme pour une charmante jeune femme qui le croit libre et espère l’épouser. Sur ces entrefaites, Lamazou revient de captivité et apprend de la modiste qui a succédé à Angèle la trahison de son ami Daubichon. L’idée lui vient alors pour prendre sa revanche de se présenter chez Daubichon sous le nom du roi Koko. Il réussit parfaitement à se faire passer pour S.M. et rappelle à Daubichon sa promesse de lui donner l’hospitalité dans son harem. Stupeur de Daubichon, qui tente de faire passer sa bonne pour sa femme. “C’estma soeur”, dit-il en présentant sa femme. “Je préfère ta soeur” riposte Lamazou du tac au tac. Là-dessus arrive le flirt de Daubichon! Toutes ses impostures se découvrent et il lui faut renoncer à sa femme et à sa fiancée!

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal n°277, 13.12.1913

Sujet dans le Bulletin Pathé n°46

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 26.12.1913 au 1.1.1914

Date de la publication électronique :17 novembre 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004