Sa Majesté l’argent  –  1914

Fiche générale

  • Numéro de film : 6369
  • Genre : Scène dramatique
  • Production :Société cinématographique des auteurs et gens de lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères
  • Interprètes : Léon Bernard (Jules Leroux)
    Paul Gerbault (Raoul de Gordes)
    Jules Mondos (Marquis de la Tour)
    Jean Chameroy (Prince de Castel-Vivant)
    Léo Malraison (Jeanne Leroux)
    Martha (Lazarine Leroux)
    Morgane (Renée Leroux)
  • Scénario :d’après le drame de Xavier de Montépin (1877)

Production

  • Production :Société cinématographique des auteurs et gens de lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Scénario :d’après le drame de Xavier de Montépin (1877)
  • Interprètes :Léon Bernard (Jules Leroux)
    Paul Gerbault (Raoul de Gordes)
    Jules Mondos (Marquis de la Tour)
    Jean Chameroy (Prince de Castel-Vivant)
    Léo Malraison (Jeanne Leroux)
    Martha (Lazarine Leroux)
    Morgane (Renée Leroux)

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène dramatique
  • Métrage : (980 m)
  • Code télégraphique : Solution

RÉSUMÉ

RobertKorkaff est fiancé à Renée, la fille du riche banquier Leroux, lorsqu’il apprend la ruine presque totale de ce dernier. Son amour ne résiste pas à cette épreuve. Il reprend sa parole. Renée, déjà aigrie par la défection deKorkaff, voit avec amertume l’aînée de ses soeurs, la jolie Lazarine, épouser le riche marquis de La Tour. Cependant, Raoul de Gordes, grand et grande fortune, devient l’hôte assidu des “Vertes-Feuilles”, où Leroux s’est retiré après sa déconfiture. Renée déploie toute sa séduction pour le conquérir et, en effet, le jeune homme paraît séduit. Mais c’est en réalité Jeanne, la plus jeune des soeurs, qui l’attire aux “Vertes-Feuilles”. Jeanne, sans partager les calculs de Lazarine et de Renée, s’occupe des pauvres du pays et dépense toute ses économies pour soulager leur misère. Charmé par sa douceur, Raoul de Gordes demande sa main et Renée, la rage et le désespoir au coeur, demeure seule avec son père, après le mariage de sa cadette. Les mois s’écoulent; l’ancien banquier rappelé par ses affaires à Paris, a l’idée de confier Renée à Jeanne. Confiante et sans arrière-pensée,Mme de Gordes accueille sa soeur avec joie. Mais le spectacle du bonheur de l’une devient insupportable à l’autre.Un jour, en se promenant dans la serre, Raoul montre aux deux soeurs une plante, le tanghanus de Java, dont les Sakalaves se servent pour empoisonner leurs flèches; dès lors,Renée, que la jalousie jette hors d’elle-même, verse chaque jour à sa soeur quelques gouttes de poison. Mais Raoul surprend sa manoeuvre coupable, et Renée, démasquée, absorbe le poison destiné à sa soeur. Jeanne, guérie, ignorera toujours quelle main criminelle a voulu la tuer.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal n°283, 24.1.1914

Sujet dans le Bulletin Pathé n°52/1913

Sortie : Kinérama Pathé, Paris, 27.2 au 5.3.1914

Date de la publication électronique :29 June 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004