La Passerelle tragique  –  René des Touches et Félix Vanyll  –  1914

Fiche générale

  • Numéro de film : 6379
  • Genre : Scène dramatique
  • Production :Les Grands Films Sensationnels
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :René des Touches et Félix Vanyll
  • Interprètes : Max Claudet
  • Scénario :René des Touches et Félix Vanyll

Production

  • Production :Les Grands Films Sensationnels
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :René des Touches et Félix Vanyll
  • Scénario :René des Touches et Félix Vanyll
  • Interprètes :Max Claudet

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène dramatique
  • Métrage : (805 m)
  • Code télégraphique : Sonnaille

RÉSUMÉ

L’ingénieur Jack Levaillant dirige avec Lucien Rumpel les usines du métallurgiste Burtain. Doué d’énergie, d’intelligence et d’activité, Levaillant voit s’ouvrir devant lui un brillant avenir, tandis que Rumpel, avide de renommée et d’argent, mais peu réalisateur, jalouse secrètement son confrère. Ce n’est pas d’ailleurs le seul motif qui l’oppose à Levaillant. En effet, Rumpel n’a pu voir Mlle Burtain, fille de leur patron, sans que la grâce, les qualités de coeur et d’esprit de la jeune fille produisent sur lui une vive impression. Il le lui dit; mais avec douceur et fermeté, Germaine lui fait comprendre qu’il ne devait rien espérer d’elle. Depuis lors, il déteste Jack Levaillant, en qui il a deviné un rival. Lors d’un concours pour la construction d’un pont métallique destiné à remplacer la passerelle de corde qui relie l’île des Mouettes aux rochers d’Enfer, c’est Jack qui est déclaré lauréat. Rumpel ne peut supporter le triomphe de son rival.Aumoment où celui-ci traverse, le soir, l’ancienne passerelle, Rumpel rompt les cordes qui relient le frêle passage à la falaise et Levaillant, englouti entre deux hautes murailles de pierre lutte désespérément contre la mort. Il va succomber lorsque Germaine, avertie de l’accident, accourt et n’hésite pas à se jeter du haut de la falaise; excellente nageuse, elle rejoint Levaillant et le soutient jusqu’à l’arrivée des barques de secours.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal n°283, 24.1.1914

Sujet dans le Bulletin Pathé n°52/1913

Sortie : Théâtre Omnia, Rouen , 3 au 9.3.1914

Note : Dans un article intitulé “Nos metteurs en scène à Marseille”, la revue phocéenne Cinéma-Théâtre écrivait à propos de La Passerelle tragique : “Max Claudet joue un rôle principal et tragique. Pensez donc, il doit se précipiter de plus de 27 mètres de haut dans les eaux bouillanntes qui s’engouffrent sous les aubes des fameux moulins de l’Isle sur Sorgue.”

Date de la publication électronique :30 June 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004