Homme aux deux masques (L’)  –  1914

Fiche générale

  • Titre original : L'ipocrita smascherato
  • Numéro de film : 6475
  • Genre : Scène dramatique
  • Production :Il Film d'Arte italiana/Série d'Art Pathé frères (SAPF)
  • Édition : Pathé frères
  • Interprètes : Ettore Berti (Giacomo Arnaldi)
    Guido Brignone (Paolo Adini)
    Stefano Bissi (Isacco Sabatini)
    Paola Monti (Giuletta)

Production

  • Titre original : L'ipocrita smascherato
  • Production :Il Film d'Arte italiana/Série d'Art Pathé frères (SAPF)
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Interprètes :Ettore Berti (Giacomo Arnaldi)
    Guido Brignone (Paolo Adini)
    Stefano Bissi (Isacco Sabatini)
    Paola Monti (Giuletta)

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène dramatique
  • Métrage : (1065 m)
  • Code télégraphique : Starter

RÉSUMÉ

Giacomo Arnaldi a deux masques : sous l’un le masque du Mal, il se présente comme rabatteur de l’usurier Isacco, humble, cauteleux, âpre au gain, le coeur dur et avare d’un vieux juif;mais pour sa fille Giuletta, qu’il adore, Arnaldi porte un autre masque, le masque du Bien. La fatalité veut que la jeune fille s’éprenne d’un des dupes de son père, Paolo Adini, que quelques erreurs de jeunesse ont jeté en proie aux usuriers. Paolo Adini, acculé par de puissants besoins d’argent, a même commis un faux en imitant pour garantie, la signature de son ami, le riche banquier Collaltto. Arnaldi n’ignore pas le faux commis par Adini; il en a les preuves en mains. Ainsi, lorsqu’il découvre le roman de sa fille, veut-il contraindre Adini à réparer sa faute par lemariage. Épouser la fille d’un usurier! Non,malgré tout son amour, Adini ne saurait s’y résoudre et Giuletta qui a entendu par surprise ce triste débat, se sauve comme une folle, court jusqu’à la plage et se jette dans la mer. Elle est sauvée, mais sa raison a sombré dans l’écroulement de son bonheur. Adini, touché par le remords, décide de refaire sa vie, de rembourser, par son travail, à Collalto, l’argent dont celui-ci a couvert ses dettes. Lorsqu’il revient, rien ne subsiste en lui du jeune homme léger et faible qu’il fut à vingt ans. Son premier acte est de se rendre auprès de la pauvre folle, pour l’associer à sa vie. À la vue de celui qu’elle n’a cessé d’aimer dans son inconscience, le souvenir revient à Giuletta. La tempête a passé et l’avenir ne réserve plus aux personnages de ce drame que des heures calmes et apaisées.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal n°291, 21.3.1914

Sujet dans le Bulletin Pathé n°8

Sortie : Cinéma Pathé, Toulouse, 5 au 10.1.1915

Date de la publication électronique :30 November 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004