Espion d’Œsterland (L’)  –  Georg af Klercker  –  1914

Fiche générale

  • Titre original : För fadernslandet
  • Numéro de film : 6533
  • Genre : Scène dramatique
  • Production :Pathé frères
  • Marque Pathé :Swedish Films
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Georg af Klercker
  • Interprètes : Georg af Klercker (Ivan von Kaunowitz)
    Lilly Jacobsson (Elba)
    J. Lange (Gunhild)
  • Scénario :Georg af Klercker
  • Directeur de la photographie : Henrik Jaenzon

Production

  • Titre original : För fadernslandet
  • Production :Pathé frères
  • Marque Pathé :Swedish Films
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Georg af Klercker
  • Scénario :Georg af Klercker
  • Interprètes :Georg af Klercker (Ivan von Kaunowitz)
    Lilly Jacobsson (Elba)
    J. Lange (Gunhild)

Fiche technique

  • Photographie :Henrik Jaenzon

Résumé et notes

  • Genre : Scène dramatique
  • Métrage : (955 m)
  • Code télégraphique : Sucre

RÉSUMÉ

L’espion deKaunowitz, attaché militaire d’OEsterland, en Vesterland, rejoint son poste avec des instructions secrètes. Il s’agit de relever le plan des forts de Mofors, séparés d’OEsterland par un torrent profond et tumultueux, qui forme autour d’eux une infranchissable ceinture. L’attaché militaire cherche à se concilier les bonnes grâces du chambellan vonTell, dont la propriété est voisine des forts. Kaunowitz soudoie quelques individus pour simuler une attaque àmain armée de l’attelage du chambellan. L’attaché survient sur ces entrefaites et met en déroute les pseudo bandits. La fille du chambellan, séduite par la romanesque intervention du comte, s’éprend, presque à son insu, du séduisant officier. Ivan von Kaunowitz lui-même ne reste pas insensible au charme de la blonde Elba. Mais il décide de tirer parti de l’amour naïf de la jeune fille pour la réussite de ses plans. Pendant une chasse à courre, il réussit à diriger la jeune fille sur la zone interdite des forts, où il pénètre avec elle. Repoussé par les sentinelles, Ivan part en oubliant son portefeuille. C’est le prétexte qu’il prend pour retourner le soir même dans la région des forts. Il force la ligne des sentinelles et, du point d’observation où il se trouvait quelques heures auparavant avec Elba, il commence à relever quelques notes. Mais le chambellan von Tell, dont la méfiance a été mise en éveil par un avis du Ministère de la guerre, a suivi l’espion et le surprend dans ce lieu prohibé. Devenu suspect, le comte de Kaunowitz comprend dès lors qu’il doit changer ses batteries, d’autant plus que son portefeuille, trouvé par un Lapon et remis à Elba, contenait une lettre le convainquant d’espionnage. Elba, il est vrai, partagée entre son amour et le sentiment de son devoir, a obéi au premier et lui a restitué le document. Mais le terrain devient brûlant. Et c’est, devenu méconnaissable sous l’accoutrement d’un ouvrier, que le brillant comte Ivan von Kaunowitz poursuit samission.Dans ce nouveau rôle, Ivan fait une nouvelle conquête en la personne de Gunhild, fille d’un humble pêcheur, qui lui livre innocemment le secret de l’approche du pont de Mofors. Et fort de ce renseignement, l’attaché, pressé par son gouvernement, décide de brusquer les événements et se dispose à faire sauter le pont de Mofors. Mais surpris au moment où il allait accomplir son oeuvre de destruction, l’espion, après une courte lutte, va rouler dans le torrent. Quelques heures plus tard, on retrouvait, à quelques kilomètres de là, son corps déchiqueté.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal n°295, 18.4.1914

Sujet dans le Bulletin Pathé n°12

Sortie : Eden Cinéma Pathé, Marseille, 24.5 au 4.6.1914

Date de la publication électronique :30 November 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004