Les Merveilles du fond de la mer  –  1914

Fiche générale

  • Numéro de film : 6674
  • Genre : Scène de vulgarisation scientifique
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Production

  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène de vulgarisation scientifique
  • Métrage : (1100 m)
  • Code télégraphique : Acinoso

RÉSUMÉ

Dix ans de travaux, dix ans de patientes et laborieuses recherches. Voilà le temps qu’il a fallu pour établir le film unique que nous offrons à la curiosité universelle et dont la renommée sera bientôt mondiale. Personne ne peut s’imaginer la peine qu’il a fallu prendre, les précautions dont on a dû s’entourer pour arriver à mettre sur pied ce document sans précédent, ce véritable bloc scientifique qui passionnera les profanes et enthousiasmera les savants. Sous l’égide de S.A.S. le Prince Albert Ier de Monaco, l’homme éminent dont les connaissances font autorité en la matière et qui détient dans le véritable palais qu’il leur a édifié, toutes les richesses sous-marines; aidés par des sommités comme les Professeurs Joubin, Pruvost, Delage, comme M. Edmond Perrier, directeur du Museum d’Histoire Naturelle, ceux qui se sont voués à la tâche de cinématographier Les Merveilles du Fond de la Mer n’ont rien négligé pour que leur œuvre fut aussi parfaite, aussi complète que possible. Ils ont surpris dans leurs plus intimes attitudes, dans toutes leurs instinctives manifestations, les hôtes marins des laboratoires de Monaco, de Banyuls, de Roscoff, guetté des heures entières devant les glaces des aquariums pour “tourner” l’animal qu’ils étudiaient au moment précis où ses mouvements pouvaient apporter, grâce au cinématographe, un appoint de plus au grand trésor scientifique. Bien plus, loin de se confiner dans cette tâche captivante certes, mais incomplète encore, les organisateurs de ces formidables travaux ont vu plus beau, plus grand, plus large. Des navires ont été frétés, qui ont cinglé, chargés de filets et d’instruments de toutes sortes, vers tous les pays du monde; toutes les mers du globe ont été battues, fouillées, mises à sac; des trésors en ont été, à grand frais, retirés et ce sont ces trésors, classés, ordonnés, domestiqués, pourrions-nous dire, que nous vous offrons aujourd’hui ainsi qu’une admirable et vivante conquête. Venez les admirer. Venez vous émerveiller devant les adorables fleurs marines dont les pétales irisés ondulent ineffablement dans les glauques profondeurs; venez contempler des plantes, des animaux aux noms étranges, aux formes ou splendides ou grotesques, jamais banales; venez frémir aux effroyables combats que se livrent entre eux les montres sous-marins, et qui ont été saisis ici dans toute leur implacable et farouche horreur. Et que tant de richesses prodiguées sous vos yeux soient évocatrices pour vous de contrées lointaines et d’océans inconnus.

En savoir plus

Sujet dans le Bulletin Pathé n°14 (Feuillet à part)

Date de la publication électronique :15 July 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004