Rocambole - 3e série - Rocambole et l’héritage du marquis de Morfontaine  –  Georges Denola  –  1914

Fiche générale

  • Numéro de film : 6838
  • Genre : Scène d’aventures policières
  • Production :Société cinématographique des auteurs et gens de lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Georges Denola
  • Interprètes : Gaston Sylvestre (Rocambole)
    Paul Escoffier (Andrea de Kergaz)
    Jean Hervé (Armand de Kergaz)
    Émile Milo (le marinier)
    Jean Ayme
    Louis Blanche (le domestique écossais)
    Georges Dorival (marquis de Morfontaine)
    Georges Tréville (baron de Passcroix)...
  • Scénario :G. Denola d’après P. A. Ponson du Terrail (1884)

Production

  • Production :Société cinématographique des auteurs et gens de lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Georges Denola
  • Scénario :G. Denola d’après P. A. Ponson du Terrail (1884)
  • Interprètes :Gaston Sylvestre (Rocambole)
    Paul Escoffier (Andrea de Kergaz)
    Jean Hervé (Armand de Kergaz)
    Émile Milo (le marinier)
    Jean Ayme
    Louis Blanche (le domestique écossais)
    Georges Dorival (marquis de Morfontaine)
    Georges Tréville (baron de Passcroix)
    Christian Argentin
    Terral
    Herman Grégoire (le vieux domestique)
    Madeleine Céliat (Baccarat)
    Andrée Pascal (Mme Armand de Kergaz)
    Delphine Renot (la femme du marinier)
    Cécile Guyon (Diane)

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène d’aventures policières
  • Métrage : (1500 m)
  • Code télégraphique : Alveolo

RÉSUMÉ

Changeant sa méthode, Rocambole, mûri par l’expérience, dissimule sa véritable identité sous de multiples incarnations. Comme une monstrueuse araignée tapie dans l’ombre pour mieux tisser la toile où viendront se prendre ses victimes, il prépare soigneusement ses coups les plus audacieux. Tantôt gentleman élégant, tantôt homme d’affaires besogneux et retors, il parvient à s’aboucher avec un noble ruiné, le baron de Passe-Croix. Et cette redoutable association de deux hommes sans scrupules s’abat soudain sur le coquet et tranquille manoir du Marquis de Morfontaine, comme l’aigle sur sa proie. C’est alors une suite ininterrompue d’événements troublants ou tragiques, une succession de catastrophes terribles qui dispersent les uns après les autres les membres de la famille du vieux gentilhomme. Puis l’action prend un tour inattendu. Par un coup de théâtre subit, les deux acolytes entrent soudainement en lutte, lutte sans merci où tour à tour le baron de Passe-Croix et Rocambole prennent l’avantage par des moyens différents. Et jusqu’à la fin, on assiste à ce combat acharné de ces deux forces terribles qui multiplient les événements et les précipitent dans un mouvement infernal, qui tiendra le public en haleine depuis la mort tragique de la malheureuse folle et du Marquis de Morfontaine jusqu’à l’effroyable chute de Rocambole dans les oubliettes de la tour d’Édouard III. Quand enfin, avec une audace inouïe, Rocambole prenant une éclatante revanche sur son adversaire et son ancien complice trop pressé de triompher, quand Rocambole, dont la chronique ne parlait plus, se révèle soudain à la police impuissante, c’est un moment de stupeur parmi les gens venus pour arrêter le baron de Passe-Croix.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal n°307, 11.7.1914

Sujet dans le Bulletin Pathé n°24

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 24 au 30.7.1914

Date de la publication électronique :15 juillet 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004