Les Habits noirs  –  Daniel Riche  –  1914

Fiche générale

  • Numéro de film : 6758
  • Genre : Scène d’aventures policières
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Daniel Riche
  • Interprètes : Georges Saillard (Leroy)
    Louis Leubas (Schwartz)
    Henri Collen
    Germaine Dermoz (Geneviève Réni)
  • Scénario :Paul Féval fils d’après le roman homonyme de Paul Féval (1863)

Production

  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Daniel Riche
  • Scénario :Paul Féval fils d’après le roman homonyme de Paul Féval (1863)
  • Interprètes :Georges Saillard (Leroy)
    Louis Leubas (Schwartz)
    Henri Collen
    Germaine Dermoz (Geneviève Réni)

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène d’aventures policières
  • Métrage : (1680 m)
  • Code télégraphique : Agnella

RÉSUMÉ

Geneviève Réni est amoureuse de André Maynotte mais son père veut lui faire épouser un certain Jean Leroy, qu’il suppose être un riche industriel. En réalité, Jean Leroy mène une double vie et sous son masque d’honnête homme, il est en réalité le chef d’une bande de malfaiteurs connus comme “Les Habits noirs”. Geneviève s’enfuit avec André. Le couple s’installe dans une ville de province et André ouvre un magasin d’armurerie. Leroy décidé à se venger organise un vol grâce à un brassard d’acier ciselé et s’arrange pour que Maynotte soit accusé. Geneviève s’enfuit à Paris. En cours de route, elle fait la connaissance d’un certain J.B. Schwartz, un complice de Leroy. Maynotte réussit à s’évader grâce à un complice et membre des Habits Noirs qui se tue malencontreusement au cours de l’évasion. On trouve un corps le lendemain et on l’attribue à André. Geneviève apprenant cette mort accepte d’épouser Schwartz. Maynotte de retour clandestinement à Paris, assiste au mariage. Décidé à se venger, il entre dans la bande des Habits Noirs en faisant semblant d’être estropié. Ainsi déguisé, il devient le complice de Leroy qui est décidé à voler le banquier Schwartz en utilisant à nouveau le brassard. Mais André Maynotte a trafiqué le fameux brassard, de telle sorte que des aiguilles vont s’enfoncer dans le bras du voleur au moment où celui-ci voudra le ressortir. Leroy est ainsi pris au piège; André Maynotte révèle alors son identité et réclame justice. Dans la confusion qui suit, Leroy tue Schwartz d’un coup de revolver et ainsi Geneviève et André sont à nouveau réunis.

En savoir plus

Compte rendu dans Kinematograph, Londres, n°28, août 1914

Sortie : Tivoli Cinéma, Paris, 11 au 17.12.1914

Date de la publication électronique :17 July 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004